Question sur : Proposition d’une typologie officielle des risques Question sur : Proposition d’une typologie officielle des risques En réponse à :

Sujet : Proposition d’une typologie officielle des risques

R�pondu le vendredi 9 novembre 2018 par Yorghos Remvikos

Il y a en fait différents niveaux de lecture, au moins deux j’argumenterais. Un conseil, ne restez pas prisonnière des mots et essayez de remonter aux concepts. Le premier niveau relève du réglementaire et d’une tentative de "maitriser" les risques, en développent un discours qui évidemment va évoluer en fonction des événements qui révèlent la vulnérabilité de nos sociétés. Ainsi, l’accident de Seveso a fini par devenir un substantif, appliqué aux installations industrielles. De même, l’explosion de l’usine d’AZF à Toulouse, ne pouvait rester sans réponses réglementaires et a conduit à la loi sur les risques technologiques. Vous voyez qu’il s’agit d’une évolution du langage qui ne traduit pas nécessairement la reconnaissance de nouveaux risques, mais leur traitement face à une pression sociale croissante. L’explosion de la poudrerie de Grenelle, en plein centre de Paris, en 1794, n’a pas eu les mêmes conséquences.
Finalement, l’inclusion des risques technologiques dans les risques industriels ou la création d’une nouvelle catégorie, ne doit pas changer notre compréhension du risque lui-même. En revanche, les processus réglementaires deviennent compliqués, avec les obligations d’étude de dangers, l’applicabilité des directives Seveso (seuil bas ou haut) ou de plan de protection contre les risques technologiques, tous relevant des dispositifs réglementaires.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos