Question sur : Justifications de l’évolution des normes En réponse à :

Sujet : Justifications de l’évolution des normes

R�pondu le lundi 20 janvier 2014 par Diarra Martin

Il était démontré dans les travaux de Pier Luigi Viola, un médecin employé par la firme Solvay, depuis 1969 que le PCV était cancérigène chez l’animal, mais ces résultats n’étaient pas encore publiés. C’est en 1974 et 1975 que des formes rares de cancers hépatiques furent découvertes chez l’homme notamment des ouvriers d’une usine utilisant ce produit. Suite à l’annonce de ces données, l’OSHA publia une note qui a pris effet en avril 1975, selon laquelle les usines de CV et de PVC devaient réduire les expositions sur les postes de travail de 500 ppm à 1 ppm pour que les ouvriers disposent d’une protection suffisante. Le public n’avait appris le risque mortel dû au CV qu’au début de 1974, par les journaux qui relataient la mort de trois ouvriers de l’usine B.F. Goodrich de Luisville ,Creech et Johnson 1974. Ces ouvriers étaient atteints d’angiosarcomes hépatiques.
L’ancienne norme fut établie dans un contexte de doute. Ce seuil a été établi en 1959 par un toxicologue de la firme Dow Chemical, V.K. Rowe. Celui-ci confiait en privé à son homologue de la société B.F. Goodrich : « Nous sommes assez certains (…) que 500 ppm, respiré 7 heures par jour, 5 jours par semaine, sur une longue période, provoqueront des lésions tout à fait mesurables. Comme vous pouvez le comprendre, cette opinion n’est pas encore mûre pour être diffusée et j’apprécierais que vous gardiez la confidentialité, tout en l’utilisant pour le mieux dans vos propres opérations.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 25 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos