Interventions liminaires enregistrées

Après un retour sur la notion de communauté qui s’inscrit, en tant que concept relationnel, dans une société faite de relations dynamiques et instables, celles qu’établissent les groupes sociaux. Ce schéma offre la possibilité de s’inscrire dans une action qui vise la transformation sociale, dont l’initiative revient aux communautés. En ce qui concerne l’UE Données et connaissances, ce qui manquait, peut-être dans les cours, est une référence explicite à l’évaluation, nous conduisant à manier simultanément données et valeurs. Bien entendu, l’exposé soulèvera différente difficultés, autour des données que nous appelons conventionnelles, la réalité objective, la subjectivité... Nous reviendrons aussi sur les problèmes liés à la technicisation des enjeux, la démarche outils ou l’approche par les besoins, tous surmontables.
Pour les politiques territoriales et, plus particulièrement, la stratégie nationale de santé, nous observerons le retour inévitable vers une conception biomédicale de santé, éloignée de toute idée de complet bien-être, ce qui nous ramène à la santé comme état normé, celle qui autorise tout juste la survie. Enfin, pour la promotion de la santé, il faudra repasser par la charte d’Ottawa, ce qui nécessite de reprendre le territoire comme cadre de vie, expérience vécue, au delà de ses limites administratives, afin de considérer les conditions de possibilité pour que chacun puisse être acteur de sa vie, en société, sans référence à un cadre de conformité, externe et dont la légitimité pourrait être questionnée.

Plan du cours

SPIP3  Mise à jour : le 25 avril 2024 | Chartes | Mentions légales | A propos