L’identification de déterminants de l’exposition : conséquences pour la mesure et les stratégies de contrôle en milieu professionnel

L’exposition aux produits chimiques, aux agents physiques et biologiques au travail est difficile à caractériser. L’exposition d’un travailleur n’est jamais constante dans le temps. A l’intérieur d’un même groupe, même pour les individus effectuant des tâches similaires dans des environnements similaires, l’exposition n’est pas uniforme. En conséquence, l’affectation au groupe “exposé” ou “non-exposé” ou à des catégories d’exposition devient problématique. Il faut analyser les raisons de l’existence de cette variabilité d’exposition, quantifier cette variabilité et les facteurs qui déterminent les différences d’exposition entre travailleurs. Ces connaissances sont essentielles pour concevoir, conduire et interpréter les études épidémiologiques et les programmes d’intervention en milieu professionnel. Dans les années récentes des techniques statistiques ont été développées permettant l’évaluation simultanée de la magnitude des composantes de la variance et des déterminants de la variabilité. Ces techniques sont des outils puissants pour la mise en place de stratégies de mesures dans les études épidémiologiques et l’implémentation des stratégies de contrôle et de prévention pour réduire les expositions dangereuses.

Les exemples fournis dans le cadre de ce TD, tous issus d’une seule publication récente, correspondent à une application des modèles statistiques. Il existe d’autres démarches (régression logistique par exemple) qui repose sur des hypothèses différentes. Ces aspects sont mentionnés pour mémoire car ils dépassent le cadre que nous nous sommes fixés.

SPIP3  Mise à jour : le 29 septembre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos