Question sur : Toxicité chronique exprimée par un REL (ou ERU) plutôt qu’un MRL En réponse à :

Sujet : Toxicité chronique exprimée par un REL (ou ERU) plutôt qu’un MRL

R�pondu le lundi 24 janvier 2011 par Demonmerot Florent

L’ERU préconisé pour une exposition alimentaire est 4 fois plus bas que l’ERU préconisé pour une inhalation, ce qui est logique car par la voie d’exposition alimentaire, le xénobiotique va être absorbé et donc passer facilement dans la circulation sanguine, alors qu’au niveau pulmonaire, il y aura des barrières ou mécanismes de protection plus difficiles à franchir pour le xénobiotique (rôle des cellules ciliées+mucus pour évacuer les particules vers l’extérieur) : il faut une dose 4 fois plus importante de xénobiotique par voie pulmonaire que par voie alimentaire pour un excès de risque donné.
Le terme ERU signifie Excès de Risque Unitaire et représente le nombre de cas supplémentaires pour une dose donnée et une exposition vie entière. Cet indice est la valeur toxicologique de référence pour les effets toxiques sans seuil. Il représente la pente de la borne supérieure de l’intervalle de confiance de la courbe dose-réponse.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 1er décembre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos