Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le jeudi 7 août 2014 par Bennour-Azooz Myriam

Pour le cas de l’amiante, on parle d’un minéral dont la dangerosité a été observée ou du moins supposée depuis maintenant plus d’un siècle. Pourtant, les réglementations ainsi que les mesures de protection (port de masque, valeur limite) n’ont été imposés que très tardivement, et continuent à l’être encore (n’étant pas encore satisfaisantes). La raisons la plus probable à cela est le pouvoir du lobby industriel et son accès (vraisemblablement) aux sources décisionnelles et réglementaires. Ces lobby voient dans l’amiante, indépendamment de sa dangerosité, un produit industriel peu onéreux, très efficace et facile à acquérir (dans l’état actuel de la réglementation). A mon sens, la seule vraie raison (vraie : dans le terrain, indépendamment du point de vue de la recherche) de la présence actuelle sur le marché des industries de l’amiante sont les lobbyistes, leur premier souci étant gagner le plus. Et dans ce sens, dans le cas d’un organisme paritaire, le pouvoir étant équitablement réparti entre employés et employeurs, le bien-être des travailleurs auraient beaucoup plus de poids. Dans le cas comme celui de l’exposition à l’amiante dont les conséquences dommageable pour la santé ont été pour la plupart établis, le choix serait clairement de l’écarter.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 20 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos