Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le vendredi 1er février 2019 par Daniel Brunel

Le domaine de l’amiante ne se prête pas à la bonne gestion par un organisme paritaire pour des raisons purement économiques. Car, le degré d’importance de la santé et de la sécurité au travail et celui d’aujourd’hui ne sont pas pareils. Les employeurs, les ouvriers liés aux activités de l’amiante ne sont pas pour l’interdiction. si l’ on cite M. François Malye,
« à l’époque, les salariés concernés avaient besoin d’être rassurés. Leur emploi était en jeu. Il est difficile de s’entendre dire que sa vie est menacée par l’amiante. Certains ont du reste préféré bénéficier de primes plutôt que de perdre leur travail ». De plus, il y a M. Serge Dufour, qui a épinglé la responsabilité des organisations syndicale, selon lui, on devrait repenser leurs fonctions.

Comme dernier exemple, l’amiante a constitué et a assuré la prospérité Economique et la l’emploi d’une région. Etant source d’emploi directe de 300 personnes sans compter des emplois induits de son village et de la région.

N’est-ce pas le contexte de contradiction de la gestion paritaire de l’amiante ayant poussé
M. Marcel Royez a parlé en ce sens : « Il n’est pas possible d’être juge et partie. L’affaire de l’amiante l’illustre parfaitement. D’un côté, des industriels défendaient l’idée qu’il était possible de faire un usage contrôlé de l’amiante. [...] De l’autre côté, des organisations syndicales se pliaient à ce type de compromis pour défendre l’emploi. Il n’est pas possible de placer les travailleurs devant le dilemme du choix entre le cercueil et l’ANPE, c’est-à-dire travailler en risquant de mourir ou le chômage » ?


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos