Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le jeudi 6 janvier 2011 par Sane Habibou

La montée en puissance du drame de l’amiante n’a pas seulement permis de contrebalancer
ce relatif effacement des questions de santé au travail. Elle a aussi marqué l’avènement du règne du judiciaire, là où dominait jusqu’ici une approche politico administrative : la lutte pour la reconnaissance des maladies professionnelles, l’un des enjeux-clés de l’histoire de la médecine du travail, se jouait plutôt jusqu’ici dans des forums circonscrits rassemblant représentants de l’État, partenaires sociaux et experts, médecins ou épidémiologistes. Par contraste, la multiplication des procès place au premier plan non seulement les individus isolés qui présentent leur cas devant les tribunaux, ou les syndicats entendus comme défenseurs naturels du droit du travail, mais surtout les associations de victimes. La cause de l’amiante s’extirpe du domaine exclusif du travail pour devenir une croisade de santé publique, aidée en cela par ses retombées dans la sphère privée (obligation légale de recherche d’amiante préalable à toute transaction immobilière par exemple).
Les résonances et similarités avec l’histoire du Sida une décennie plus tôt ne peuvent qu’aider à cette promotion, en faisant de la lutte pour la reconnaissance de l’amiante un emblème de la lutte de la société civile et de ses représentants, les associations, considérées comme étant à la pointe du combat contre l’utilitarisme des entreprises et contre l’indifférence ou la complicité de l’État.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos