Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le samedi 11 mai 2013 par Houssin Veronique

L’INRS est gérée par deux collèges qui sont composés à part égal de représentants d’employeurs et de représentants de salariés. Les employeurs voulaient vendre leurs produits tourner leurs usines, et les salariés souhaitaient garder leur travail. Ils vont donc tous les deux dans faire passer le commerce et les finances avant la sécurité au travail et la prévention de la santé dans le cas de l’amiante.

Les priorités en matière de sécurité au travail étaient autres à l’époque : le plomb, brulures dans la sidérurgie… L’amiante permettaient de se protéger de la chaleur et a amené dans certaines régions une prospérité financière/d’emploi importante. Ceci vient en opposition, aux connaissances scientifiques du moment, qui démontraient déjà que l’amiante était toxique.

De plus, l’expertise scientifique qui se doit d’être indépendante et ne doit pas être influencée, s’est vu réduire par des sanctions. En effet, certains chercheurs de l’INRS souhaitant publier les fruits de leurs recherches se sont vus sanctionnés par l’INRS.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 15 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos