Retour aux questions Question sur : La diffusion des médicaments dans l’environnement pose des problèmes considérables ! En réponse à :

Sujet : La diffusion des médicaments dans l’environnement pose des problèmes considérables !

R�pondu le lundi 26 décembre 2016 par Bahati Cirimwami Chancelier

Depuis des années ; l’utilisation variable des substances médicamenteuses que ça soit dans le but thérapeutique ou dans le but social produit un déséquilibre psychique ; physique et environnemental issue de la pharmacodépendance ; de progrès de l’analyse physico-chimique, des méthodes de rejets qui se catégorisent en sources d’émissions diffuses1 (consécutives aux rejets de substances médicamenteuses et de leurs dérivés dans les urines et les fèces de la population humaine et des animaux de compagnie et d’élevage ou aux déchets des usagers) et les sources d’émissions ponctuelles2 (liées aux rejets de l’industrie chimique fine ;de l’industrie pharmaceutique ;des établissements des soins ;des élevages industriels animaux et piscicoles ou aux épandages des boues de station d’épuration) .
Ainsi certaines substances médicamenteuses ont un impact significatif sur la flore et la faune 3 notamment en matière d’antibiorésistance ou de modulation endocrinienne 4 qui surviennent à des doses faibles et des conséquences à long terme pour l’environnement et pour l’homme.
Les médicaments à usage vétérinaire présentent un risque encore plus direct pour l’environnement car ils sont éliminés directement sur les sols ou dans l’eau par les animaux d’élevage 5.
En ce qui les établissements hospitaliers, les rejets les plus préoccupants sont ceux qui concernent les anticancéreux , certains antibiotiques et les produits de contraste qui sont rejetés dans les eaux usées des hôpitaux .
En effet ; les anticancéreux comme les platinâtes ou les cyclophosphamide sont très difficiles à détruire dans les stations d’épuration et ils ont donc la possibilité de se répartir dans tout l’écosystème alors que ce sont des produits mutagènes ;cancérigènes et toxiques pour la reproduction6
Pour le élevages ;les antibiotiques qui se justifient ;certes ;en cas de maladie infectieuses ont des conséquences importantes sur les équilibres biologiques notamment lors de leur utilisation à des doses infra-thérapeutiques à des fins de promotion croissance. D’autre part la présence d’antibiotiques dans le tube digestif des animaux sélectionne une flore antibiorésistant qui peut diffuser dans les sols , les eaux ou les sédiments pouvant modifier ainsi leur fonctionnalité , les équilibres écologiques7 et risques infectieux8 pour les diverses espèces.
Pour les boues des stations d’épuration urbaines sont une autre source de préoccupation car avec l’autorisation car avec l’autorisation d’usage pour amender de terres agricoles, il se produit un transfert des résidus dans les prairies9.

L’évaluation des effets est en réalité un exercice extrêmement difficile en raison de la diversité des molécules10 et donc des mécanismes d’action ; d’autant plus que les effets ne sont pas spécifiques d’une molécule. Ils sont souvent communs à des nombreuses familles de produits chimiques comme la perturbation endocrienne11qui est commune à des hormones médicamenteuses certes ;mais aussi aux hormones naturelles ;aux phythormones ; aux PCB ,aux phtalates ; aux pesticides organophosphorés …
 ; Les interprétations sont également difficiles lorsqu’on souhaite anticiper un effet chronique pour de très faibles doses absorbées 12 ; Le manque de connaissance sur les effets et les mécanismes d’actions des médicaments sur les composants de l’environnement 13 ; l’insuffisance de données sur les effets des résidus des médicaments sur les écosystèmes et des travaux de recherches14 ; l’évaluation ne tient pas compte des apports par l’alimentation qui sont inconnus15 ;une réglementation encore insuffisante ; une méconnaissance du cycle de vie de substance médicamenteuse dans l’environnement 16. Le cout des technologies de traitement des eaux destinées à la consommation humaine17 ;
Faible implication en matière de surveillance des milieux (qui implique l’analyse des médicaments et de leurs métabolites) ; Absence des STEP pour certains pays ( Surtout pour les pays en voies de développement)18 ; la pollution incontournable par certains produits médicamenteux gazeux (volatils) tels que les anesthésiques généraux et les aerosols(mélange de gaz et de liquide ou de solide sous pression : cas des antiasmatiques)

D’où il importe ,d’entretenir un échange entre les chercheurs ;les instances réglementaires ; les industriels ;les utilisateurs des médicaments pour limiter les impacts environnementaux pour lesquels le médicaments ne sont pas faits et pour continuer à garder leur efficacité dans le traitement des maladies humaines et animales


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 3 août 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos