Retour aux questions Question sur : La diffusion des médicaments dans l’environnement pose des problèmes considérables ! En réponse à :

Sujet : La diffusion des médicaments dans l’environnement pose des problèmes considérables !

R�pondu le lundi 30 mai 2011 par Fogou Dongmo Robert

La présence de traces de substances médicamenteuses et de leurs dérivés ou métabolites a été largement établie à l’échelle mondiale en particulier dans les eaux superficielles et souterraines, dans les eaux résiduaires, dans les boues des stations d’épuration utilisées en épandage agricole et dans les sols. Les concentrations retrouvées varient dans une gamme allant du nanogramme par litre dans les eaux superficielles douces ou marines, les eaux souterraines et les eaux destinées à la consommation humaine, jusqu’au microgramme, voire à plusieurs centaines de microgrammes par litre dans les effluents et les eaux résiduaires, avec des variations spatio-temporelles dépendant des activités anthropiques . Nous distinguons deux sources d’émission : les sources d’émissions diffuses et les sources d’émissions ponctuelles. Des traces de substances médicamenteuses appartenant à une quarantaine de classes thérapeutiques ont été détectées dans les eaux superficielles à la sortie des stations d’épuration . Il a été démontré que le taux de destruction ou de rétention dans les boues des eaux résiduaires des stations d’assainissement était très variable selon les classes thérapeutiques et, dans une même classe, selon les substances (de 30 à plus de 90 %). Jones et al. (2005) ont fait une revue des contaminations des eaux de boisson à travers le monde . Il a été aussi mis en évidence que des stations d’épuration pouvaient transformer certaines substances et leur redonner une forme biologiquement active. De nombreux antibiotiques ont été mesurés dans les sédiments à des concentrations parfois élevées . La persistance de l’oxytétracycline a été étudiée par Jacobsen et Berglind (1988) dans les sédiments autour de quatre fermes d’élevage de poissons après utilisation de cet antibiotique : il s’est avéré que les concentrations variaient de 0,1 à 4,9 mg/kg de matière sèche et que l’antibiotique pouvait provoquer des effets antimicrobiens pendant une durée de 12 semaines après administration. La demi- vie de l’oxytétracycline dans les sédiments a été évaluée à 10 semaines. Certains médicaments sont administrés à des fins de production comme les antibiotiques ou des hormones et il est probable que des résidus soient présents dans les aliments et/ou la chair des animaux destinés à la consommation ou dans le lait et produits dérivés ; mais d’autres médicaments utilisés en thérapeutique vétérinaire peuvent aussi être concernés. Il serait donc utile d’établir un bilan de la présence de ces résidus de médicaments dans les boues des stations d’épuration utilisées sur les sols, mais aussi dans les viandes, les poissons, le lait et les végétaux pour mieux évaluer les risques pour l’homme qui ne sont abordés que par la consommation d’eau.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 9 août 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos