Retour aux questions Question sur : La diffusion des médicaments dans l’environnement pose des problèmes considérables ! En réponse à :

Sujet : La diffusion des médicaments dans l’environnement pose des problèmes considérables !

R�pondu le lundi 17 décembre 2012 par Legendre Anne-Laure

La diffusion des médicaments dans l’environnement fournit un exemple particulier des nombreux xénobiotiques auxquels sont exposés les milieux naturels. L’enjeu sur plan environnemental lié aux médicaments réside à la fois dans la nature de ces substances et leurs métabolites et les voies de diffusion dans l’environnement.

En terme d’exposition tout d’abord, la particularité de la pollution par les médicaments réside dans le fait qu’il s’agit d’une pollution dispersée et diffuse sur laquelle il est plus difficile d’agir qu’une pollution de nature ponctuelle. L’observation du cycle de vie des substances médicamenteuses nous permets d’appréhender la diversité et la complexité des voies d’entrée des ingrédients pharmaceutiques actifs (IPA) dans l’environnement :
- rejets dans le milieu naturel (rejets aqueux, stockage de déchets...) par les laboratoires et l’industrie chimique fabricant des produits pharmaceutiques
- la principale source d’émission reste néanmoins les rejets par les urines (et dans une moindre mesure les fèces) des résidus de médicaments (molécule-mère et métabolites) qui se retrouvent dans les eaux résiduaires urbaines. Après passage en station d’épuration, ces résidus peuvent se retrouver dans les eaux superficielles ou dans les sols et les eaux souterraines après épandages des boues résiduaires
- l’utilisation vétérinaire des produits pharmaceutique représente une autre voie de contamination de l’environnement par ces substances. Deux cas sont possibles : rejets directs de résidus médicamenteux sur le sol par les déjections des animaux élevés en pâture ou rejets indirect par épandage des déjections des animaux élevés hors sol. Du fait du cycle de l’eau et des communications entre compartiments environnementaux, les résidus peuvent être entraînés et polluer les cours d’eau de surface ou les nappes souterraines.

Outre le caractère diffus des émissions d’IPA dans l’environnement, le rejet en continu de ces substances pose de nombreux problèmes. A ce jour, les recherches ont porté principalement sur l’écotoxicité aiguë de ces substances et les connaissances sur les effets à long terme et les faibles doses sont encore limitées ou remises en question du fait des méthodologies d’estimation et d’approximation utilisés.
Par ailleurs, il est impossible de considérer de manière isolée la pollution aquatique par les résidus de médicaments. En effet, tout organisme aquatique se trouve exposé à un ensemble de substances très diverses de par leur nature chimique, leur mode d’action et leur effets. Ainsi comme pour d’autres types de polluants, l’enjeu pour les médicaments sera également de considérer leurs effets à des faibles doses (sachant que les effets peuvent ne se manifester qu’à moyen ou long terme) et les effets "cocktails" avec d’autres substances (addition, synergie, antagonisme). La complexité de l’impact environnemental et l’enjeu en termes de surveillance résident alors notamment dans le fait qu’une concentration pourtant très faible pour une substance donnée peut présenter des effets beaucoup plus délétères l’on considère d’autres substances de nature et sources différentes mais aux effets similaires.

Enfin, les molécules mères des produits pharmaceutiques ont été conçues et fabriquées dans le but d’avoir une activité sur la matière vivante. Grâce à leurs propriétés pharmacologiques, elles peuvent modifier les mécanismes biologiques des organismes destinataires. Or ces molécules ou leurs métabolites peuvent se retrouver dans l’environnement et sont alors susceptibles d’interagir avec des espèces non-cibles et d’altérer leur fonctionnement biologique, avec des effets perceptibles à plus ou moins long terme. Les publications scientifiques sur le sujet rappellent enfin qu’il existe une grande variabilité de sensibilité entre les espèces qui nécessitent donc l’approfondissement des connaissances et l’utilisation de facteurs correctifs pour garantir la protection la plus large des espèces aquatiques mais aussi de la santé humaine.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 9 août 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos