Retour aux questions Question sur : L’accumulation des médicaments dans les effluents pose des problèmes ! En réponse à :

Sujet : L’accumulation des médicaments dans les effluents pose des problèmes !

R�pondu le mardi 3 juillet 2012 par Ciza Gratien

Il s’agit en effet d’un problème particulièrement difficile à resoudre dans la mesure où ce phénomène est continuel, L’emission des rejets de substances médicamenteurses se fait tout au long de leur cycle de vie.
Etant donné qu’en amont les médicaments sont très indispensables en médecine curative, en agriculture, élevage dans le diagnostic et en traitement préventif, il est très difficile d’envisager l’arrêt de l’industrie pharmaceutique.
Il a été demontré que le taux de destruction ou de retension dans les boues des eaux residuaires des stations d’assainissement était variable selon les classes thérapeutiques et au sein d’une même classe selon les substance entre 30-90% Ces substances ne sont pas entièrement biodégradées.
Les médicaments ayant été consommés par l’homme, l’animal ou utilisés en agriculture finissent par se retrouver dans les effluents soit directement soit indirectement via la chaîne alimentaire.
Etant donné que l’on est obligé à un moment donné de vider les boues des stations d’assainissement pour garantir leur fonctionnement, ces substances accumulées au cours des temps sont répandues au sol avec les boues et reviennent à l’homme soit par l’eau soit via les plantes par la chaîne alimentaire.
Des méthodes efficaces pour étudier les impacts chroniques sur la vie aquatiques n’ont pas encore été mises au point. Il n’existe pas encore un facteur d’estimation unique qui s’appliquerait à toute les espèces aquatiques pour un spectre large d’ IPAs

Le dilemme qui se pose aux pouvoirs publics concerne d’une part une meilleure connaissance du cycle de vie des substances médicamenteuses dans l’environnement pour mieux suivre les conséquences de leurs utilisations et de leurs rejets, d’autre part, garantir la protection de l’environnement en général, en particulier le bon état des milieux aquatiques et des ressources en eau, mais aussi la santé publique.
Enfin il subsiste la nécessité de l’amélioration, mais aussi du coût des technologies de traitement des eaux résiduaires industrielles ou urbaines et des eaux destinées à la consommation humaine face à un contexte cumulatif.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 18 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos