Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

R�pondu le jeudi 4 février 2016 par Bensaid Nafa

Les incinérateurs de déchets sont souvent associés aux interrogations sanitaires que soulève chez populations riveraines les dioxines.
En effet et c’est souvent par méfiance, certaines populations sont hostiles à l’implantation de telle installation dans leur voisinage. Le Syndrome de NIMBY naît du principe de précaution tétanise ce type de population et les empêche parfois à raisonner et de penser aux bénéfices sociaux économiques et à l’intérêt que pourrait représenter l’aménagement d’un tél équipement pour la collectivité et pour la protection de l’environnement.
Ces populations sont obsédées par le volet sanitaire mais sans chercher vraiment à comprendre comment elles pourraient êtres exposées et quels sont réellement les risques sanitaires encourus devant cette exposition. Ce pendant ces mêmes populations demandent parfois le démantèlement de telles installations et refusent aussi de participer à un quelconque financement induit par une telle opération.
Ces situations sont complexes et posent par la suite de sérieux problèmes de gestion aux autorités publiques qui ne savent plus comment réagir face à la mobilisation des riverains et comment les convaincre des biens fondés de la présence de tels équipements.
En effet, les pouvoirs publics décident souvent sur tout et sans associer suffisamment en amont les populations concernées, et c’est ainsi qu’on arrive à créer des incompréhensions et des interrogations autour de la légitimité et de l’innocuité des aménagements projetés.
La solution idéale consiste à lever le doute sur les aspects des impacts sanitaires et de rassurer ainsi les riverains, en essayant de les faire contribuer aux projets en toute transparence et de les associer au plus prés à la réalisation des études sanitaires et environnementales afin qu’ils puissent exprimer leur besoins et de décider aux cotés des autorités à la définition du projet considéré.
En fin pour conclure sur la notion de risques acceptables, on pourrait tout simplement dire que c’est plus facile de convaincre et de faire adhérer un plus grand nombre à l’aboutissement d’un projet si les choses sont faites dans la plus grande transparence....


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos