Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

R�pondu le mercredi 12 juillet 2017 par Sacko Hamidou

On note une certaine situation non élucidée sur la nocivité de la dioxine par rapport aux rejets de l’incinérateur dans les études de Besançon car les premières études n’avaient de validités confirmées, c’est la dernière étude qui a réellement permis de conforter sur le plan épidémiologique l’hypothèse d’une association entre l’exposition environnementale à la dioxine et la survenue de lymphomes malins non hodgkiniens.
Il faut également souligner à Besançon les travaux préliminaires sur l’effet toxique des dioxines sur les volailles qui ont aboutis à une proposition d’évaluation des risques sanitaires par rapport à ce type de pollutions (lié aux incinérateurs).
Ces deux réflexions évoquent les voies de contamination des populations qui subissent l’effet toxique de la dioxine pour ce territoire.
L’étude de la Direction des études économiques et de l’évaluation environnementale (D4E) du ministère chargé de l’environnement nous renseigne sur les multiples aspects complexes de la prise en charge des dommages causés par la pollution des incinérateurs.
L’étude de Fos-sur-mer met l’accent sur la mobilisation citoyenne contre l’installation des incinérateurs, en un mot la place pour une justice environnementale.
Le document de l’InVS vient nous édifier davantage sur la nature et les effets de ce polluant à risques sanitaires élevés qu’est la dioxine.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos