Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

R�pondu le jeudi 12 janvier 2012 par Djacbou Deugoue Sylvie

Le syndrome de NIMBY qui signifie littéralement « pas dans mon jardin », qui généralement s’oppose à toute implantation d’une usine d’incinération d’ordures ménagère est fortement défendu et récurent. Les populations pensent que plus l’incinérateur est loin et moins les gens le connaissent, plus l’imaginaire prend le pas pour caractériser l’importance de ces nuisances, ce qui conduit le plus souvent à surévaluer leur nocivité et gravité. Ce syndrome s’oppose aux résultats de l’enquête de la D4E ; car de cette enquête, il en ressort que 70 % des riverains reconnaissent l’amélioration du traitement des ordures ménagères, qui est, dans l’ensemble, bien ressenti par la population, 80 % y voient même des retombées positives. L’incinérateur est considéré comme moderne et efficace (71 %).

La population qui s’oppose à la construction des incinérateurs d’ordures ménagères tout près d’eux, à Fos-Sur-Mer a déjà saisi la cour pour l’annulation de la requête introduite par la communauté urbaine de Marseille. Ce dossier démontre clairement la démarche forcée de l’Etat, puisque la population se lamente en disant qu’elle n’est pas écoutée. Selon l’avocat des riverains, on devra épuiser toutes les démarches françaises puis européennes. Par conséquent, des manifestations au siège du Parlement européen sont prévues pour pouvoir porter leur voie plus haute

On peu donc comprendre que des conflits surviennent, concernant l’implantation des incinérateurs dans la mise en accusation pour leur taux élevé de dioxines émises et le manque de transparence de leur fonctionnement.

Il se pose ici un problème parce qu’en même temps il faut détruire les ordures ménagères et en même temps leur destruction par incinération produit des composés toxiques. Il faudrait sensibiliser les populations concernant les avantage des ces usines et en même temps s’assurer que les usine implanter respecte les normes d’émission et prenne des mesure afin d’atténuer les nuisances causer par cette dernière (mauvaise odeur, dédommagement, pollution de l’air…). L’incinération est aujourd’hui un mode de traitement fortement contesté, et se heurte à une résistance locale (syndrome de NIMBY). Internaliser les externalités est un des moyens pour limiter les pressions environnementales.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos