Question sur : Rappels historiques : Estimation du risque en 1994 En réponse à :

Sujet : Rappels historiques : Estimation du risque en 1994

R�pondu le lundi 27 juin 2016 par Kazia Tchala

Effectivement le comité permanent amiante (CPA) a joué un rôle dans la gestion des risques d’exposition à l’amiante ; c’est sur proposition que la réglementation impose deux (2) seuils d’action pour l’amiante, l’un pour le chrysotile et le second pour les amphiboles. En effet, la limite maximale d’exposition pour les fibres d’amiante-chrysotile de 0,6 fibre par cm3 et pour les fibres d’amiante-amphibole de 0,3 fibre par cm3. Ces seuils d’exposition ne peuvent pas être considéré comme assez précautionneux et protecteurs. De plus ces seuils sont tiennent compte uniquement des expositions professionnelles sans tenir compte des autres sources d’expositions notamment du milieu naturels
Dans la province nord, 7000 seraient exposées à 800-7800 fois le seuil proposé par le CPA sur une population totale de 45000 personnes, soit plus de 15% de la population à risque de cancers.
L’effectif de la population à risque (15%) est important ; de plus, le niveau de risque (800-7800 fois le seuil proposé par le CPA) s’il est bien apprécié semble énorme et ne semble pas avoir fait l’objet d’une bonne évaluation des risques.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 18 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos