Question sur : Effets sanitaires et facteurs de confusion En réponse à :

Sujet : Effets sanitaires et facteurs de confusion

R�pondu le vendredi 23 décembre 2016 par Guymard Yoann

Ce qui est cité dans le texte concerne le biais de diagnostics. On observe ainsi des arguments du type : par l’EPA, en mai 1999, « les résultats épidémiologiques disponibles ne soutiennent pas une association entre l’exposition au chlorure de vinyle et le cancer humain, excepté pour l’angiosarcome du foie. Le facteur trois d’incertitude introduit par l’EPA pour tenir compte d’une possible induction tumorale en d’autres sites est mal avisé et peut donc être éliminé », « des preuves épidémiologiques suggérant que le cancer du cerveau, du poumon et du système lymphatique sont associés à l’exposition », qui pour eux doit disparaître de la revue. Tout ceci est écrit dans Price 1999. Ainsi , l’industrie affirme que les diagnostiques qui sont émis n’ont pas de liens avec CV mais qu’ils sont liés à de meilleurs diagnostiques, de meilleurs soins dans le milieu de l’industrie d’où la raison pour laquelle ils ont pu détecter un nombre élevé de décès dûs au cancer.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 16 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos