Question sur : Effets sanitaires et facteurs de confusion En réponse à :

Sujet : Effets sanitaires et facteurs de confusion

R�pondu le lundi 3 janvier 2011 par Emmanuelle Beaugrand

Il s’agit du "biais de diagnostique" qui a permis de remettre en cause les résultats de l’étude de Wong et Whorton de 1991. L’argument est que les ouvriers de l’industrie bénéficieraient d’un meilleur suivi et de meilleurs diagnostics que la population générale ; par conséquent, le nombre de décès par cancer du cerveau chez les ouvriers ne peut pas être comparé à celui de la population générale. L’étude de Wong et Whorton ne peut donc pas de ce fait conclure à un excès de mort par cancer du cerveau chez les ouvriers.

J’ai trois questions à ce sujet :

1- Est-il exact de dire que les ouvriers de l’industrie bénéficient d’un meilleur suivi médical que la population générale ? Est ce qu’en France, la médecine du travail de l’industrie assure ce meilleur suivi ? Est ce le cas aussi aux Etats unis ?

2- le cancer du cerveau me semble être une maladie pour laquelle l’erreur de diagnostique me semble peu probable. Est ce exact ?

3- Ce biais de diagnostique peut-il être aussi qualifié de biais d’échantillonnage dans le sens où la population étudiée est jugée non représentative de la population de référence ?


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 25 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos