Exposition à l’arsenic par l’eau potable au Bangladesh : état des lieux et initiatives de solution

L’exposition à l’arsenic par l’eau potable a été un problème de santé publique dans de nombreuses régions du monde. Mais le cas du Bangladesh a été déclaré par l’OMS comme le plus grand empoisonnement d’une population de l’histoire. De bonnes intentions ont conduit à cet état de fait.

Après avoir fait un bilan de la situation, nous examinerons une action conduite autour de certains villages, pour mettre à disposition une eau de bonne qualité sanitaire. Les résultats mitigés de cette initiative seront analysés. Ils seront éclairés par une analyse anthropologique qui montre que les comportements de consommation sont influencés par bien d’autres paramètres que le simple étiquetage “eau de bonne qualité sanitaire”. La perception de la santé et des facteurs sociaux semblent constituer des freins.

Au cours du TD nous discuterons des perspectives actuelles et nous essayerons de tirer des enseignements, dans une perspective de développement durable, de la gestion de la ressource en eau et de sa sécurité sanitaire. La page sur l’application de la théorie de l’acteur-réseau est celle qui contient les instructions précises.

SPIP3  Mise à jour : le 23 avril 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos