Les éléments essentiels du cours

La structure du cours sur les impacts est assez simple. Il faut retenir :
- Il existe trois sources principales de polluants (urbains, agricoles et industriels),
- Des polluants peuvent être issus de plusieurs sources à la fois (nitrates et phosphates p.ex.),
- Les impacts sur l’environnement peuvent affecter les différents états des masses d’eau (physico-chimique, biologique et chimique), provoquant leur déclassement,
- L’oxygénation des masses d’eau et le phénomène de l’eutrophisation sont utilisés comme exemples de situations dommageables pour les écosystèmes,
- Les enjeux actuels et les tendances sont présentés, ainsi que quelques problématiques spécifiques comme celle des eaux pluviales,
- La gouvernance est abordée par le biais des acteurs et des instances, consultatives ou exécutives, à l’échelle hydrographique pertinente,
- Enfin, les orientations réglementaires sont présentées au regard des enjeux, dans de fournir une vision complète du contexte dans lequel sont mises en œuvre les politiques de gestion durable de la ressource en eau.

Dans les sources de polluants nous aurions pu rajouter les activités minières et l’origine naturelle (c’est-à-dire la mobilisation d’éléments toxiques naturellement présent sur la surface de la terre), l’exemple-type étant l’arsenic.

Le cours se limite à la chaîne d’événement : sources (identification, polluants concernés) -> milieux (état des milieux dans le sens de leur contamination) -> impacts sur les écosystèmes (processus, types d’altérations observées, actions correctrices actuelles). Le lien n’est pas fait avec la santé humaine, sachant que certaines substances (dangereuses et ou prioritaires), qui font l’objet d’actions spécifiques (limitations, interdictions), pourraient donner lieu à des expositions significatives (pesticides dans l’eau p. ex.). La question sera reprise plus tard.

Poser une question

info portfolio

GIF - 60.4 ko
SPIP3  Mise à jour : le 20 novembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos