les externalités

On dit qu’il y a externalité lorsque l’activité de consommation ou de production d’un agent a une influence sur le bien-être d’un autre sans que cette interaction ne fasse l’objet d’une transaction économique. On distingue les externalités positives et les externalités négatives  :

-  on parle d’externalité positive dans le cas où l’interaction aboutit à une augmentation de bien-être. L’effet de norme ou de club est l’exemple d’externalité positive réciproque : la valeur accordée par un consommateur à un produit ou à un service augmente lorsque le nombre de consommateurs de ce produit ou service s’accroît. Ainsi en est-il par exemple du téléphone ou de la télécopie : plus le réseau est étendu, plus nombreux sont les correspondants accessibles et donc plus le raccordement devient intéressant pour un nouvel abonné ;

-  la pollution est l’exemple le plus typique d’externalité négative  : lorsqu’une usine pollue son environnement en rejetant des déchets, elle inflige une nuisance aux habitants de la région. Cette pollution n’est pas nécessairement attachée à des rejets toxiques, elle peut être visuelle (la construction d’un équipement productif ou même de logements peut altérer la vue initiale des riverains), sonore, ou de manière plus générale, modifier certains équilibres naturels ce qui, indirectement, peut affecter le bien-être de certains agents de l’économie ;

-  l’encombrement dû à la circulation automobile est un exemple d’externalité négative réciproque  : chaque automobiliste gêne son voisin de sorte que l’augmentation de la circulation entraîne une congestion qui rend les déplacements de plus en plus difficile.

La caractéristique d’une externalité est de ne pas être associée à une transaction économique. Il en résulte que l’arbitrage présidant à la décision privée ne tient pas compte des coûts ou des avantages associés à l’externalité . Dans le cas d’une externalité négative cette omission aboutit à une sur-pollution. Dans le cas d’externalité positive cela conduit au contraire à une sous-production.

Ainsi, la pollution, externalité négative, échappe précisément au marché ; les deux théorèmes de l’économie du bien-être précédemment développés peuvent-ils encore alors se vérifier ?

3 Messages de forum

Poser une question

Plan du cours

SPIP3  Mise à jour : le 18 décembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos