Le tissu tumoral

Si une cellule tumorale possède toute une série de caractéristiques qui permettent de la définir, elle est aussi issue d’un tissu normal, dont elle conserve parfois certaines caractéristiques ou propriétés. Une tumeur se distingue du tissu dans lequel elle prend naissance par une organisation propre qui sert à en faire le diagnostic.

L’appellation tumeur bénigne est réservée à des lésions certes issues d’une prolifération anormale (vide infra), qui répondent aux caractéristiques suivantes :
- Elles sont limitées et respectent la capsule ou la basale de l’organe concerné (elles ne sont pas invasives),
- La relation entre les tissus qui constituent les lésions bénignes (par exemple épithélium et stroma ou tissu de soutien) semble normale,
- Les cellules qui les composent ont une apparence normale et possèdent des noyaux de taille et d’aspect réguliers.

En contrepartie, les lésions malignes sont constituées de cellules manifestement anormales (noyau, chromatine, rapport nucléocytoplasmique, etc.) de plus :
- Elles présente un certain degré de dédifférenciation,
- Elles envahissent à terme le tissu de soutien de l’organe,
- Elles présente la faculté de migration dans des organes distants soit par voie lymphatique (ganglions), soit par voie hématogène (métastases).

Entre les deux états : bénin et malin, il existent des lésions qui possèdent les caractéristiques anatomopathologiques de la bénignité, mais qui ont un potentiel de progression vers le cancer. Il s’agit alors de tumeurs précancéreuses.

Poser une question

info portfolio

JPEG - 65.5 ko
Carcinome mammaire non invasif
JPEG - 68 ko
Carcinome mammaire invasif
SPIP3  Mise à jour : le 30 octobre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos