Substances cancérigènes

Plusieurs substances chimiques ou circonstances d’exposition ont une action cancérigène. Le tabac [1], les nitrosamines ou les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les particules en suspension dans l’air (pollution atmosphérique) en sont quelques exemples. Les cancers provoqués sont issus de tissus qui ont été au contact de ces substances :

- tumeurs de la shère ORL ou du poumon (tabac mais aussi amiante)
- cancer de la vessie (peintures et solvants)
- certaines leucémies (benzène)
- cancers digestifs (substances dans l’alimentation)

L’apparition de ces cancers est donc liée à l’exposition. On parle ainsi de cancers professionnels, mais ils peuvent aussi être liés à des habitudes (alimentaires par exemple) ou au mode de vie. Les principales étapes sont schématisées sur l’animation. Certaines substances agissent par fixation sur un récepteur spécifique. Mais c’est leur faculté de provoquer des dommages sur l’ADN qui les caractérise. Leur action mutagène (modification irreversible de la séquence codante de l’ADN) est indispensable. Sinon, l’action favorise la transformation par l’augmentation de la prolifération ou par l’inhibition de l’apoptose. Il existe plusieures sources de variabilité individuelle qui influencent la susceptibilité (à exposition égale), liée à l’efficacité des mécanismes de détoxification, ou des systèmes enzymatiques responsable de l’activation métabolique. De même, tous les mécanismes de reconnaissance et d’élimination des dommages de l’ADN constituent des facteurs de susceptibilité, analogues à ceux observés dans l’action des rayonnements.

Poser une question

Notes

[1de nombreuses substances cancérigènes sont présentes dans les fumées

SPIP3  Mise à jour : le 29 septembre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos