L’analyse des courbes d’incidence en fonction de l’âge

La relation entre l’âge moyen à l’apparition du cancer et l’incidence peut s’exprimer par des fonctions mathématiques simples. Les cancers les plus fréquents, c’est à dire les cancers épithéliaux de l’adulte, apparaissent plutôt tardivement dans la vie. Leur incidence augmente proportionnellement à la puissance 5-6 de l’âge. Bien entendu les cancers pédiatriques suivent une courbe totalement différente (présentée dans le chapitre sur l’épidémiologie), avec une décroissance continue avec l’âge (au cours des premières années de la vie), qui correspond à la baisse de l’activité proliférative dans les tissus correspondants (voir courbe de l’incidence des rétinoblastomes).

L’interprétation classique de la corrélation entre l’incidence est la 5ème ou 6ème puissance de l’âge, une formule finalement singulièrement simple pour une maladie multifactorielle complexe, est classiquement interprétée comme signifiant que la cancérogénèse comporte 5-6 étapes discrètes.

Dans les cancers de l’enfance, la situation semble plus simple. Le rétinoblastome, dans sa présentation bilatérale, présente une courbe d’incidence compatible avec un seul événement. Ceci est logique puisqu’il s’agit de patients qui ont une mutation germinale du gène Rb, le second événement correspond à l’inactivation du second allèle (celui qui est normal) du même gène. Par contre, en cas de rétinoblastome unilatéral (les cas sporadiques), on observe bien une courbe à deux événements, soit l’inactivation successive des deux allèles de Rb. Ce qu’il faut surtout remarquer c’est l’anticipation, en terme d’âge au diagnostic, qui est observée chez les individus porteurs de mutations germinales. Les cancers, qui dans ce cas sont héréditaires, apparaissent beaucoup plus tôt dans la vie (cf figure sur les cancers colorectaux). Néanmoins la courbe d’incidence reste à peu près parallèle à celle des cas sporadiques (la pente représente le nombre d’événements génétiques additionnels).

Poser une question

info portfolio

GIF - 8.9 ko
Incidence des cancers colorectaux
GIF - 13.1 ko
Incidence des rétinoblastomes
SPIP3  Mise à jour : le 29 septembre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos