Conclusion 2

Réponse proposée :
Champlan symbolise les problématiques du développement des communes en périphérie des grandes agglomérations

D’autres territoires peuvent –ils présenter le même genre de problématique et si oui lesquels ?

185 Messages de forum

  • Conclusion 2 8 avril 2010 16:10

    Pour cette question, il s’agit pour moi d’une adaptation locale en Afrique et plus particulièrement au Cameroun.
    Dans ce contexte, oui au Cameroun Edéa peut bien présenter ce genre de problématique.
    Edea est une petite ville située entre les deux mégalopoles camerounaises : Douala et Yaoundé. cette ville abrite la centrale hydro-électrique qui alimente 55% de ressource électrique du Cameroun, l’usine ALUCAM l’unique usine qui fabrique l’aluminium à partir d la bauxite pour toute l’Afrique Centrale, des voies de chemin de fer allant de Douala au nord Cameroun en passant par Yaoundé et l’axe lourd Douala - Yaoundé qui est la principale voie commerciale terrestre du Cameroun car cette route permet de desservir plus de 3.500.000(trois millions et demis) de la population habitant Douala et Yaoundé en plus des autres région du Cameroun dont le grand Nord, l’Est et le Sud.
    Si ajoute à cette exposition "classique" Bruits - Pollution de l’air - champs magnétique" le niveau d’hygiène général de la population, alors.....L’enfer changerai de site.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 8 avril 2010 19:14

    Oui, Paris, le village d’Orly et les autres territoires franciliens

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 11 avril 2010 00:34

    Oui, les territoires qui peuvent présenter les mêmes problèmes, ce sont :
    - La ville de Massy (située au nord de Champlan) et la ville de Chilly-Mazari (située au nord ouest de Champlan) ses deux villes partagent les nuisances avec Champlan (d’après la carte).

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 avril 2010 21:24

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même type de problèmes.

    Ce sont :

    - PARIS
    - LONGJUMEAU
    - CHILLY-MAZARIN
    - PALAISEAU

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 avril 2010 23:48

    D’autres territoires peuvent certainement être soumis à une exposition à des sources multiples : des zones "défavorisées socialement" où on observe souvent un cumul de nuisances : proximité avec les ZI ou ZAC, lignes HT ou THT, proximité au traffic routier ..
    mais aussi la multi exposition devient la règle un peu partout maintenant...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 16 avril 2010 20:56

    oui, les régions voisines comme Palaiseu, Chilly mazarin, et Longjumeau

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 17 avril 2010 12:36

    La multi-exposition à des facteurs environnementaux potentiellement néfastes pour la santé concerne une large part de la population notamment urbaine et péri-urbaine ; la problématique de Champlan peut se retrouver dans toutes les zones cumulant équipements polluants, infrastructures de transport et densité de population élevée. L’idée était bien de faire de Champlan un "laboratoire" et de pouvoir y tester une approche applicable à d’autres territoires en tenant compte des spécificités locales.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 19 avril 2010 01:18

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. Il s’agit des communes voisines de Champlan traversées par les mêmes types d’axes routiers et où existent des usines d’incinération ou autres industries : Massy, Palaiseau, Longjumeau, Chilly-Mazarin

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 19 avril 2010 12:36

    Tous villages et/ou communes vivant dans les alentours des grandes villes sont souvent sujet de pollution (sonores, athmosphériques...etc).
    Que ce soit Chilly-Mazarin (due à sa proximité de Paris) ou les villes aux alentours de Dahka (capitale de Bengladesh) ou encore les quartiers aux alentours d’Antananarive (capitale de Madagascar) ; tous courent un risque sanitaire.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 avril 2010 02:07

    tous les territoires qui ont les mêmes installations(industrielles épuration axes routiers important )et d autres installation de plus présenteront le même genre de problématique exemple st cyr

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 avril 2010 15:44

    Oui, tous les territoires proches d’une grande agglomération qui implique la multiplication de moyen de transport et une multitude d’installations polluantes mais aussi tous les lieux d’habitation qui subissent des expositions multiples à des polluants aux nuisances mal connues.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 avril 2010 11:41

    Oui d’autres territoires comme les grandes agglomérations africaines, les villes industrielles etc.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 avril 2010 15:45

    La plupart des territoires urbains ou "rurbains" comme on peut le lire maintenant, sont susceptibles d’être soumis à de multiples expositions. Les zones proches des grandes villes et la plupart des grandes agglomérations sont concernées.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 avril 2010 23:37

    Les territoires des communes avoisinantes desservis par les sources de pollution ou proches de certaines sources peuvent êtres confrontés à cette problématique. on a comme example les territoires de Chilly-Mazarin qui héberge un incinérateur, de Massy Palaiseau dont les habitants se trouvent à proximité des routes A10 et A6. En effet l’étude Airparif indique que l’objectif de la qualité de l’air est dépassé en ce qui concerne le NO2 pour 50% des habitants à proximité de ces grands axes routiers. De tels constats peuvent engendrer de l’inquiétude chez la population et conduire à des situations similaires à celle de Champlain.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 30 avril 2010 12:20

    d’ autre territoires peuvent effeectvement etre exposés de la meme maniére

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 30 avril 2010 19:26

    Il y a des territoires qui ont été sacrifiés d’un point de vue environnemental dans le passé. En effet, les règles d’implantation des équipements lourds et la sensibilité environnementale semblaient moins marqués avant, et le passé industriel a laissé des zones qui méritent d’être investiguées : c’est ce que tentent certaines études de zones (autour de l’étang de Berre par exemple). La multi exposition est une préoccupation récente. Malheureusement, les moyens déployés à Champlan demeureront probablement inégalés.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 3 mai 2010 17:55

    oui on peut avoir ce genre de cas mais ce sera très rare

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 4 mai 2010 13:05

    Beaucoup d’autres localités peuvent présenté le même genre de problématique parce qu’avec l’urbanisation grandissante a travers le monde et la multiplication des infrastructures urbaines, plusieurs localité à proximité des grandes villes sont également encerclés par les infrastructures.
    C’est l’exemple d’Agoè nyvé et de Baguida au Togo.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 4 mai 2010 13:58

    oui les territoires situés proches des incinérateurs et des décharges

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 5 mai 2010 19:00

    D’autres territoires tels que Chilly-Mazarin par exemple peuvent à un moment donné présenter la même problématique que Champlan notamment concernant la pollution atmosphériques par le traffic routier (émissions de NO2 élevées pour cette commune) comme à Champlan ; bruit sonores élevés du fait du trafic routier parce que la commune est traversée par les autoroutes A10 et A6, les départementale 118 et 128 et que 50% de la population vit à proximité de ces axes routiers. Cette situation pourrait aussi s’observer dans la commune de Massy-Palaiseau mais à un degré moins important qu’à Champlan ou à Chilly-Mazarin.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 6 mai 2010 13:49

    Des cas pareils sont présent dans d’autres communes comme le cas de la ville Montgeron, Chilly Mazarin.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 6 mai 2010 14:46

    Plusieurs territoires peuvent rencontrer le genre de problème.
    Au Sénégal, certaine localité de la ville de Dakar sont confrontés à des risques d’origine multiples.
    MBAO par exemple, village traditionnel situé sur le littoral sénégalais (la petite côte) est à proximité de la zone franche industrielle. Il donc est encerclé par plusieurs activités indistrielles. On n’y observe :
     une centrale électrique (central de Cap de Bichesde la SENELEC) ;
     une tannarie (SENTA) ;
     une usine de production d’engraies (ICS) ;
     et un peu plus loins une raffinerie (SAR) ;
    qui posent autant de problèmes environnementaus que de santé au iverains.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 9 mai 2010 22:08

    Oui d’’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. Ils ‘agit surtout des communes limitrophes comme Longjumeau (20 000 habs) ; Chilly-Mazarin (18 000 Habs) ou Palaiseau (31 000 Habs).

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 10 mai 2010 20:29

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique ou le présente déjà : Ce sont principalement les communes limitrophes de Champlan particulièrement Chilly Mazarin et Massy.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 mai 2010 16:44

    oui !
    1)nuisances liées aux bruits pour les localités situées au bord des grands axes routiers (gare...) , et peut être au réseau plus intensifié que celui de Champlan.
    2) impacts sanitaires des usines de décharge, incinérateurs et autres installations de traitement des déchets et autres produits industriels dangereux.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 mai 2010 01:49

    Oui, d’autres territoires exposés aux mêmes nuisances peuvent présenter le même genre de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 mai 2010 17:18

    Oui Chilly-Mazarin,Massy,Longjumeau,Palaiseau,Orly peuvent presenter le meme genre de problematique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 mai 2010 15:02

    Je ne connais pasla France masi je suis sûr que oui. En ce qui concerne mon pays (Burkina Faso), ces problèmes peuvent se presenter dans les zones industrielles qui sont situées en plain milieu de zones residentielles dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-dioulasso.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 mai 2010 12:55

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique ceux sont :
    -St Cyr l’école
    -l’usine CMMP à Aulnay sous Bois (Seine Saint Denis)
    - Chilly-Mazarin

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 mai 2010 19:36

    les localités voisines de champlan

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 4 juin 2010 17:13

    les grandes agglomerations telles que les villes

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 8 juin 2010 00:22

    Oui d’autres territoires peuvent présenter les mêmes genres de problématique, l’exemple de l’autoroute Marseille –Lyon, qui traverse la ville de Lyon, avec tous les bruits et gaz dégagés par les gros porteurs. Il a été décidé à un moment donné, de la dévier et de contourner la ville. Les autres petites communes se sont opposées à cette décision, craignant d’être exposé aux mêmes effets.
    L’affaire suit son cours.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 11 juin 2010 22:58

    les sites subissant des multi-expositions

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 juin 2010 15:16

    Oui surtout le territoire de Chilly-Mazarin, qui présente les mêmes nuisances (le même cocktail) que Champlan sinon plus.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 juin 2010 22:35

    Toutes les grandes villes, comme Paris sont automatiquement exposées à tous les types de pollution sinon plus encore que celles de Champlan.
    Toutes les villes africaines subissent des pollutions de tout genre, exposant ainsi les populations à des effets notoires.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 juin 2010 22:43

    plusieurs autres villes peuvent présenter les mêmes problématiques. la plupart des villes africaines présentent ce problème de multi exposition et en particulier celles qui sont près des villes primaires car elles sont généralement celle qui abritent le plus d’industries ( Bonabéri, banlieue de Douala, capitale économique du Cameroun).

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 14 juin 2010 03:25

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. C’est le cas par exemple des sites de sols pollués ou le cas de sites d’implantation d’incinérateurs et qui sont sources de nuisances pour leurs populations ou celles riveraines.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 janvier 2011 17:10

    Oui, Orly, ile de france

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 7 janvier 2011 13:08

    Oui d’autre territoires presentent les même problemes que Champlan.
    On a Chilly-Mazarin, Massy, Palaiseau, Longjumeau

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 7 janvier 2011 14:20

    Oui la même problématique peut se présenter sur d’autres territoires : il s’agit de Longjumeau (20 000 habs) ;Chilly-Mazarin (18 000 Habs) ou Palaiseau (31 000 Habs) communes limitrophes à Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 7 janvier 2011 15:53

    Les grands aéroports sont desservis pas de nombreux axes routiers fréquentés, ils sont proches de grandes métropoles, et donc potentiellement à proximités de sites industriels. Les villes proches de ces aéroports sont susceptibles de présenter le même type de multi expositions (bruit, pollution atmosphérique, ...).
    D’une manière générale, les pollutions de Champlan sont caractéristiques de celles des grandes agglomérations, il est donc probable qu’il y ait d’autre territoires concernés par de multiples expositions.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 8 janvier 2011 21:36

    oui d’autres communes peuvent présenter le même genre de problématique, il s’agit de Villeneuve-le-Roi, Chilly–Mazarin, Massy, Longjumeau, Palaiseau qui sont des communes limitrophes de Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 janvier 2011 00:39

    Dans ce contexte, oui au Cameroun Edéa peut bien présenter ce genre de problématique. Edea est une ville située entre les deux mégalopoles camerounaises : Douala et Yaoundé. cette ville abrite la centrale hydro-électrique qui alimente 55% de ressource électrique du Cameroun, l’usine ALUCAM l’unique usine qui fabrique l’aluminium à partir d la bauxite pour toute l’Afrique Centrale, des voies de chemin de fer allant de Douala au nord Cameroun en passant par Yaoundé et l’axe lourd Douala - Yaoundé qui est la principale voie commerciale terrestre du Cameroun.Ici,s’ ajoute à cette exposition" Bruits - Pollution de l’air - champs magnétique" .

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 16 janvier 2011 13:11

    Toutes les localités voisines de Champlan par exemple Massy Palaiseau

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 19 janvier 2011 15:14

    La situation de Champlan est assez particulière, rien que par la proximité d’Orly, un des plus grands aéroports de France.
    Cependant, le cas de Champlan peut servir dans la réflexion autour de l’installation de nouveaux sites à risque dans des espaces déjà soumis à une pollution forte. Les territoires soumis à une pollution "diversifiée" (chimique, sonore, ondes, état des sols, etc.), même à faible dose, peuvent donc s’enrichir de l’expérience de Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 janvier 2011 21:27

    la majorité des territoires sont confrontés aux mêmes problèmes parfois pires.la pollution atmosphérique,les nuisances sonores.les odeurs nauséabondes,des substances toxiques.les déchets solides..constituent le lot quotidien de nuisance dont la population est exposée.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 23 janvier 2011 19:01

    Oui, les autres localités qui peuvent présenter le même genre de problématique sont les suivantes :
    1. Chilly - Mazarin (18 000 hbts)
    2. Essonne
    3. Longjumeau (20 000 hbts)
    4. Palaisceau (31 000 hbts)
    5. Localités situées aux environs de l’aéroport de Roissy.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 23 janvier 2011 19:38

    Oui notamment les territoires limitrophes : Chilly-Mazarin, Longjumeau ou Palaiseau

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 janvier 2011 18:35

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique ce sont Chilly-Mazarin, Massy

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 janvier 2011 19:35

     : la majorité des territoires sont confrontés aux mêmes problèmes parfois pires.la pollution atmosphérique,les nuisances sonores.les odeurs nauséabondes,des substances toxiques.les déchets solides..constituent le lot quotidien de nuisance dont la population est exposée.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 janvier 2011 23:17

    Ce genre de problématique peut émerger dans les zones rurales subissant une urbanisation très rapide, comme dans la plupart des mégapoles

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 janvier 2011 12:24

    Tous les territoires qui présentent les mêmes installations que Chaplan peuvent développer le même genre de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 janvier 2011 14:52

    Oui d’autres territoires peuvent développer ce genre de problématiques ; en effet tout comme Champlan les communes voisines des grandes zones urbaines pourraient être touchées par ce phénomène (problème d’extension et de développement des villes) .

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 janvier 2011 14:53

    Oui tel que Saint denis

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 janvier 2011 21:30

    oui les territoires proches des aeroports et autoroute

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 janvier 2011 00:15

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. Les cas de : Saint Cyr, Saint Denis

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 janvier 2011 20:05

    non d`autres territoires ne pourront pas presenter le même genre de probleme cqr Champlan presente un cas particulier de multi-exposition

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 janvier 2011 01:28

    De nombreux territoires en périphérie des grandes villes doivent présenter le même type de problématique (multi expositions environnementales), mais peu en revanche doivent posséder les atouts de Champlan qui permettent aux habitants de se mobiliser. Il y a peu de chances que des études comparables (évaluation des diverses expositions + étude sociologique) soient reproduites ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 9 mars 2011 11:31

    En effet ce genre de problèmatique peut également toucher d’autres territoires. Champlan n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de ces petits villages limitrophes des grandes villes et qui, sans faire partie de ces grandes villes directement, subissent les inconvénients et les nuisances dus à l’activité et au développement de la grande ville en question.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 3 mai 2011 13:37

    Oui

    — Des reglements pres de zones industielles
    — Des villages pres l’ aeroport
    — Des territoires agricoles qui sont en croissance industrielle

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 septembre 2011 01:14

    D’autres territoires peuvent présenter ce genre de problématique, les territoires périurbains qui aujourd’hui avec l’essor de la rurbanisation et de la periurbanisation par des populations que fuient les centres villes, qui recherchent une meilleure qualité de vie et de bien étre, à un cout modéré, sont très recherchés, alors qu’il y a quelques années, ils n’avaient pour utiliter que l’implantation industrielle, les services et industries utilent au bon fonctionnement du milieu urbain proche( station d’épuration).
    Ainsi donc la périurbanisation avec tout ce qu’elle entraine comme développement( voie ferré, axes routiers), va exposer ces nouvelles populations qui se déplacent et s’y implantent.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 5 décembre 2011 20:01

    Bien sur que d’autres sites peuvent affronter les mêmes problèmes : Ce sont les quartiers urbains à forte concentration d’habitant, les régions industrielles.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 décembre 2011 12:38

    De nombreuses communes de la région parisienne se trouvent dans la même problématique, de même que les communes à la périphérie des grandes agglomérations.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 décembre 2011 23:36

    N’importe quel village qui est pres du capital et qui serve une cité capital par les utilites fondamentales comme la haute tension, la station d’epuration, un aeroport, des routiers entre villes peuvent être un autre Champlan

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 décembre 2011 17:02

    oui,exemple Normandie et dans les agglomerations parisiennes donc dans les régions industrielles

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 décembre 2011 01:16

    Oui ce sont les territoires industrialisés

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 3 janvier 2012 23:39

    Les communes limitrophes subissent également une bonne partie des nuisances que subit Champlan

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 7 janvier 2012 14:25

    St Cyr pour l’exposition à des multiples champs téléphoniques.
    CMMP : usine de broyage de l’amiante

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 8 janvier 2012 17:43

    On peut dire oui, des territoires qui connaissent de fortes pressions industrielles et d’urbanisation peuvent connaitre ce genre de pollution. Mais avoir des élus engagés et avertis sur les questions environnementales afin d’essayer de voir les impacts sur leur localité reste très rare.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 9 janvier 2012 20:41

    Je vous réponderais pour mon pays. Il s’agit de Lavrion, une ville au sud de l’Attique, ancienne région industrielle, port (cargo) à proximité de l’ Aéroport d’ Athènes et région voisinant au site d’enfouissement futur de l’Attique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 11 janvier 2012 21:53

    Déjà les communes limitrophes de Champlan présentent les mêmes caractéristiques de pollution et la mobilisation sociale aurait bien pu être déclenchée si un projet de construction d’équipement lourd leur avait aussi touché.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 janvier 2012 16:42

    Oui. D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. C’est le cas par exemple la ville de Chilly-Mazarin, qui est plus atteinte que Champlan. Car en plus des nuisances subies par Champlan (aéroport d’Orly, A 10…), elle se « prend » en pleine figure tous les autres formes de nuisances.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 janvier 2012 16:52

    Certainement d’autres territoires presentent cette problématique en France.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 janvier 2012 19:57

    Tous les territoires en périphérie des grandes agglomérations rencontrent à plus ou moins grande échelle ce type de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 janvier 2012 19:53

    Nous pouvons citer :
    - le cas de St Cyr l’école où les riverains font un lien entre des pathologies et l’existence des antennes relais qui dominent la ville ;
    - le cas du CMMP où les habitants déplorent différentes pathologies dont des cancers apparemment liées à l’amiante broyée des années auparavant.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 janvier 2012 00:20

    Oui,Paris et les autres villes à proximité

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 30 janvier 2012 14:38

    oui d’autres territoires peuvent presenter les meme problematique. On peut citer entre autres Paris, la vallée du Mont Blanc, Nord-Pas-de-Calais, le Rhône-Alpes et l’Ile-de-France.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 31 janvier 2012 22:46

    Je pense que la trés grande majorité des territoires présentent aujourd’hui le même genre de problèmatique. Partout ou les Hommes vivent, ils subissent au quotidien des agressions environementale plus ou moins forte et de sources diverses. C’est d’ailleur ce qui fait la complexité de la santé environnementale et sa difficulté à obtenir des réponses claires.
    Si un territoire est pollué par un polluant x , comment être sur que l’impact sanitaire probable lui ai forcement imputable ? Sachant que la même population subis d’autres expositions potentiellement dangeureuse ?
    Il y a de multiples exemples , un me viens à l’esprit : En Bretagne, les habitants subissent aussi de multiples expositions : Nitrate dans les napes phratiques, rayons ionisant du granit, pollution maritime (effet via la consomation de fruit de mer ?) etc...
    De manière plus précise, et plus proche de cette études, je pense que l’ensemble des citadins subissent exactement les mêmes expositions que celle des Champlanais.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 5 février 2012 15:03

    Oui d’autres territoires peuvent presnter le meme genre de probematiques.
    ces territoires peuvent etre les communes limitrophes de type urbain et les grandes villes tel que Paris.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 février 2012 06:49

    Les particularités de ce cas sont constituées par le fait qu’il y a une mobilisation générale pour l’acquisition des avantages sociaux, et non pour la réduction réelle des sources de nuisances, et le laxisme dans l’attitude des pouvoirs publics

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 15 février 2012 16:54

    Oui, d`autres territoires peuvent avoir le meme genre de problematique

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 16 février 2012 22:55

    La situation de Champlan est assez particulière, rien que par la proximité d’Orly, un des plus grands aéroports de France. Champlan est un exemple des problèmes environnementaux des communes en périphérie des grandes villes dans le monde entier. Un exemple de ma ville Constantine (grand agglomération de l’Est algérien), la commune Sud (la nouvelle ville) connait presque les mêmes problèmes environnementaux, marqué essentiellement par des grands installations : la proximité à l’aéroport de la ville ; les lignes électriques à très haute tension et les grand axes routières (routes nationales et l’autoroute Est-Ouest)

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 février 2012 16:56

    Oui dans les zones periurbaines des grandes agglomérations comme lyon, Marseille, Lille avec le phenomène d’étalement urbain

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 février 2012 01:31

    C’est normal d’avoir la problématique posé dans Champlain manifeste dans des autres territoires. En particulière dans les nouvelles villes et les villes en voie de développement. Surtout s’il ya absence d’une stratégie de développement durable à long terme. On peut s’interrogé sur le rôle des associations environnementales et les partes prenants de la société qui ne manifeste leur action qu’après l’aggravation des problèmes environnementales au sanitaires.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 mars 2012 14:36

    oui chaque territoire qui sont pres de l’airport et ayant la meme niveau de pollution de l’air et aussi le ayant la meme exposition au champs magnetique

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 mars 2012 21:03

    L’exemple de Champlan est unique en fonction de sa problématique : un signal envirinnemental suite à une multiexposition ,la durée entre le signal et la réaction des autorités est immediate.L’implication sociale est importante et se cache derrière cette multiexposition.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 3 mars 2012 22:04

    D’autres territoires peuvent présenter ce genre de problématique, les zones d’habitations soumis à des risques environnementaux cumulés tels que le Japon, ou Hong-Kong : les risques d’orignes naturels et industriels se croisent.

    .

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 5 mars 2012 17:44

    Oui, d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique, c’est le cas par exemple de Fos sur Mer. Les grandes agglomérations repoussent de plus en leurs frontières et envahissent les communes limitrophes.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 10 mars 2012 14:38

    Les territoires qui ont la probabilité de présenter le même genre de problématique sont surtout les communes limitrophes de Champlan comme Longjumeau ; Chilly-Mazarin, Palaiseau ou autres localités où les habitants présentent les caractéristiques semblables à ceux des champlanais en particulier sur le plan d’intérêts sociaux divergents.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 18 mars 2012 01:45

    Je considére que les agglomérations se trouvant à proximité des grandes villes ou des capitales peuvent confronter aux memes expositions je donne pour exemple au MAROC la ville de MOHAMMEDIA (proche de la capitale économique CASABLANCE)TEMARA proche de la capitale RABAT)

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 août 2012 15:54

    Oui toutes les villes et communes périphériques de grandes agglomérations telles que Paris.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 décembre 2012 22:43

    La problématique de Champlan est spécifique du fait qu’elle ne se pose pas sur une problématique sanitaire spécifique, ni sur un signalement, mais uniquement sur l’inquiétude de la population aux vues des différentes nuisances qui sont présentent sur le territoire de la commune. Cette commune a également son identité propre, du fait de son intégration au Plan Exposition Bruit de l’aéroport en 1975, qui a stoppé son développement urbanistique.
    Pour exemple, les communes avoisinantes qui sont citées dans l’étude connaissent en effet quasiment les mêmes expositions, voire des expositions plus élevées mais elles ne connaitront pas la même solidarité entre les habitants, qui vivent dans un village et non dans une ville de banlieue très urbanisée dans lesquelles les personnes se cotoient beaucoup moins. Ces communes ne connaitront donc pas les problématiques de rassemblement pour faire face à ces nuisances, même si elles connaissent les mêmes nuisances. L’ensemble des questions relatives à Champlan ne pourra donc pas se poser de la même façon sur d’autres territoires.
    Cependant, si l’on s’en tient uniquement à la multi exposition, alors de nombreux territoires proches de grandes agglomérations, qui ont connus une urbanisation rapide (augmentation de population) et qui doivent donc permettre à un grand nombre de personnes de pouvoir se déplacer (nécessité de routes et de transports aériens), se nourrir (transport des aliments et production de déchets), se chauffer (nécessité de centrales de différents types permettant le chauffage pour tous), d’avoir l’électricité (nécessité de lignes de transport) etc… alors elles seront confrontées à la multi-exposition comme les habitants de Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 14 décembre 2012 21:10

    Le cas de Champlan n’est pas isolé, de nombreux territoires peuvent être également ceinturés par plusieurs équipement lourds. De manière générale, chaque territoire a ses particularités en termes d’activités qui déterminent les pollutions auxquelles les populations sont exposées. L’étude des effets cumulatifs de plusieurs sources de pollutions pourrait donc être étendu à de nombreux territoires, avec des caractéristiques différentes.
    Pour des problématiques similaires à Champlan, on peut supposer que l’ensemble de l’Ile de France et en particulier les communes proches des zones aéro-portuaires présenteront le même type de signaux et d’enjeux.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 janvier 2013 17:36

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique :
    Certains territoires peuvent confronter des cas de pollution atmosphérique et de pollution sonore.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 11 janvier 2013 13:06

    Je ne saurais parler d’un autre territoire en France car je n’en sais pas grand chose. Mais dans mon pays, le Cameroun il ya un exemple quasiment similaire, il s’agit d’Edéa, une petite ville située entre deux grandes agglomérations, Yaoundé (la capitale politique) et Douala (la capitale économique). Edéa est une petite ville qui est traversée par l’autoroute Douala- Yaoundé ainsi que la voie ferrée. Il y une usine de transformation d’aluminium (ALUCAM), un barrage hydroélectrique. Pour ce qui est des nuisances sonores,à celles générées par l’usine principale, le trafic routier et ferroviaire, vient s’ajouter la pullulation des bars (discothèques). Pour exemple, il y a même un carrefour qu’on a appelé « carrefour de beaucoup de bars ». L’ennui c’est qu’il n’y a pas de règlementation, pas d’étude environnementale pour déterminer les niveaux de pollution, encore moins d’études sanitaires. Mais il est évident qu’Edéa est très pollué, il n’y a qu’à voir les épais nuages qui surplombent la ville en permanence.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 janvier 2013 03:43

    La situation de Champlan transparait un peu dans la commune d’Abomey-Calavi, une ville qui fait frontière avec la capitale économique ( Cotonou) de mon pays le Bénin.

    Dans les années 90, du pays est habité pour la plupart par des étudiants et les autochtones parce qu’elle abrite la plus grande université du Bénin, l’Université d’Abomey-Calavi. Mais à partir des année 2000, cette ville a commencé par connaitre une augmentation exponentielle de sa population grâce au déplacement de beaucoup de gens qui quittent Cotonou à cause de l’existence des diverses pollutions observées notamment la pollution atmosphérique dans cette ville. Abomey-Calavi constitue la « cité dortoir » du grand Cotonou. Aussi, il faut noter l’augmentation du nombre de bacheliers qui a gonflé l’effectif de cette ville.

    Elle abrite les lignes THT, 02 STEP, les antennes des réseaux GSM et de la télévision et de la radio nationale, la turbine à gaz de maria gleta et traversée par les grands axes routiers les plus pratiqués du pays, et le grand échangeur. Mais malgré les différentes sortes de pollutions ou de nuisances que peuvent générer ces différents équipements, les habitants de Calavi s’y plaisent bien, surtout quand ils se comparent avec ceux qui vivent dans la ville de Cotonou où on note une nette pollution (atmosphérique, sonore, odeurs désagréables).

    Cette aise de vivre à Abomey-calavi malgré tout a fait de cette ville qui était pour des populations à revenus modestes, une ville pour les riches où les parcelles coûtent excessivement chères.

    Mais contrairement au cas de Champlan, on ne note aucune plainte pour le moment de la part des populations concernant les nuisances que peuvent générer ces différents équipements.

    Malgré que des études d’impact environnemental et social soient faites avant la réalisation de tous les travaux, pris individuellement (installation des équipements), il serait souhaitable de lancer des études pour étudier l’effet causé par chaque équipement et l’effet cocktail causé par ces différents équipement dans leur ensemble sur l’environnement et la santé, avant que les populations ne commencent par se plaindre.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 janvier 2013 03:44

    Des territoires généralement à la périphérie des grandes agglomérations.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 31 janvier 2013 01:38

    Oui. Autour des décharges publiques, incinérateurs...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 31 janvier 2013 15:14

    Les territoires jouxtant les zones industrielles, aéroports, voies de circulation sont attractifs pour les industries. Dès lors ils sont censés etre sujets au phénomène de multi exposition. .

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 février 2013 19:59

    Oui il existe d’autres territoires
    Je considère que les riverains de la ville d’EL JADIDA au Maroc surjettent au même problème, ils sont localisés entre d’un côté, le plus grand pole chimiques du Maroc, la ou il se dégage des fumées néfastes pour la santé, des odeurs insupportables en plus le menace potentiel d’explosion de l’un de des dizaines de bac de substances chimiques (ammoniac par exemple)
    D’autre côté il existe le plus grand producteur de l’électricité au Marco celui la utilise le charbon comme sources d’alimentation (le charbon est stocké sous formes des compagnes en plain air)
    Un réseau d’électricité traverse les maisons des habitants de ces zones
    Une route principale traverse la région

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 5 février 2013 13:42

    Oui d’autres territoires peuvent presenter le meme genre de probematiques. ces territoires peuvent etre les communes limitrophes de type urbain et les grandes villes tel que Paris.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 13 février 2013 16:08

    Le même genre de problématique se présente dans d’autres communes limitrophes à Champlan

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 17 février 2013 17:26

    Oui, les autres communes limitrophes Massy-Palaiseau et Chilly-Mazarin.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 février 2013 20:16

    Le cas de Champlan, bien que atypique, ne peut être isolé. Nous disons oui que ce genre de problématique peut frapper d’autres territoires. Nous avons vu que Champlan est une périphérie de la ville de paris qui est une grande agglomération. Or toutes les grandes agglomérations à l’instar de paris ont tendance à reculer leurs nuisances le plus loin possible du centre ville, les rapprochant du coup vers les périphéries ;posant ainsi un véritables problème dans leurs plan de developpement urbain(extension) aux périphéries. C’est à juste titre pour notre part que toutes les villes, villages, aux alentours des grandes aglomérations subissent le même sort que Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 avril 2013 00:41

    Oui, Chilly-Mazarin, Massy, ...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 novembre 2013 11:58

    D’autres territoires peuvent également présenter le même genre de problématique, comme :
    La commune Chilly-Mazarin traversée par la route départementale D120 et la commune Longjumeau traversée par la route nationale RN20 et qui enregistrent des niveaux annuels de pollution atmosphérique supérieurs à l’objectif de qualité national.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 17 décembre 2013 15:12

    La centrale nucléaire de Fessenheim est source d’inquiétude pour la population de la commune de Fessenheim où il se trouve. Une étude similaire pourrait y être menée.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 décembre 2013 12:46

    les communes limitrophes de Champlan comme celles de Longjumeau, Chilly-Mazarin et Palaiseau présentent les mêmes types d’exposition. Il s’agit de la pollution par le trafic routier, aérien, ferroiaire et les équipements d’émissions de polluants.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 janvier 2014 15:18

    Bien sur ce genre de problématique peut se reproduire, d’après les cartes la ville de Massy peut développer le même style de problème. Le village de Champlan nous montre les problèmes lié aux développements des communes françaises, ce problème peut se retrouver globalement dans les agglomérations des grandes villes.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 16 janvier 2014 15:46

    D’autres territoires peuvent effectivement être soumis aux même registre d’exposition et de préoccupation des habitants (collectif ou individuel), et c’est là aussi la force de l’exemple (ou de la stratégie politique d’utiliser Champlan comme « laboratoire ».
    La plupart des grandes métropoles sont exposées au risques que présentent les structures lourdes périphériques avec principalement la multiplication de facteurs de pollution atmosphérique. L’effet cocktail est déjà vérifié parmi les grands exemples de pollution massive des zones urbanistiques comme sur tous les continents, les principales villes étant confrontés à une capacité extrêmement limitée d’en contenir les effets délétères sur les populations. Pour autant nombre d’urbanisation croissante autour des grandes zones urbaines et industrielles pourraient aussi présenter les mêmes caractéristiques et pour autant bénéficier d’études similaires en associant évidemment une approche épidémiologique et économique absente dans el cas de Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 janvier 2014 09:48

    Non, le cas de Champlan est unique en son genre.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 janvier 2014 22:04

    Oui, des territoires situés à proximité d’une ville importante, donc riches en infrastructures, mais aussi en nuisances.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 janvier 2014 13:32

    Non ? CHAMPLAN constitue un cas unique mais symbolise les aspects des pollutions pour ses voisines

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 janvier 2014 17:41

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique, à savoir des nuisances de bruit (avion, train, routes, industrie), de pollution atmosphérique et proches de lignes à haute tension : je citerai, comme exemple, la région de l’aéroport Charles de Gaulle et le projet d’aéroport de Saint Jacques de la Lande, près de Rennes, projet qui reste pour l’instant en discussion, certains riverains y étant farouchement opposés.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 janvier 2014 17:32

    Oui, les communes limitrophes de Paris que sont Longjumeau ;Chilly-Mazarin et Palaiseau .

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 janvier 2014 21:21

    Oui, d’ autre territoires peuvent effectivement être exposés de la même manière que champlan. Il s’agit en effet des villages situés dans les périphéries des grandes agglomérations. Ces villages posent un sérieux problème de développement.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 janvier 2014 04:42

    Les territoires aux alentours de Champlan tels Chilly-Mazatin, Longjumeau, Palaiseau, Massy.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 janvier 2014 11:27

    Oui toutes les communes situées en périphérie des grandes agglomérations.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 janvier 2014 12:05

    Oui, il est évident que d’autres territoires peuvent présenter une problématique similaire. Ce cas de figure me fait un peu penser, sous un autre registre, au territoire de la ville de Bruxelles avec ses sections comme Laeken, Neder-Over-Heembeek et Haren (nord de Bruxelles verdoyant et ressemblant plus à un village qu’à une ville). Par exemple, sous prétexte d’un manque de logements à Bruxelles, Bruxelles a lancé un vaste programme de construction de logements dans le nord (Laeken/Neder-Over-Heembeek où des terrains étaient encore disponibles) sans tenir compte des caractéristiques de ces sections. Le but avoué est en réalité l’augmentation du nombre de logements (chiffré) et non la volonté d’intégrer ces logements, avec la participation active de ses habitants, dans les sections de Laeken/Neder-Over-Heembeek. Ces logements "surdimensionnés" par rapport aux sections sont aujourd’hui là et génèrent probablement des nuisances non évaluées au préalable. Par ailleurs, aucune infrastructure (crèche, école, soins de santé, transport) n’a été prévue.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 30 janvier 2014 17:31

    Oui, on peut citer l’exemple de La Staint Cyr et de l’usine CMMP

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 1er février 2014 09:34

    Oui,la ville de Massy peut présenter le même genre de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 février 2014 05:29

    Oui, c’est les cas de Longjumeau ; Chilly-Mazarin ; Palaiseau ; Massy ; Villejust

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 17 février 2014 00:00

    Oui, tout autre territoire présentant les même configurations géographiques : aspects champêtres et bordé et/ou encerclé par des infrastructures lourdes (zones industrielles,…).

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 20 février 2014 16:46

    Oui, c’est le cas de Paris

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 20 février 2014 17:53

    Oui, d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique, à savoir les communes limitrophes de Champlan Longjumeau (20.000 Habitants), Chilly-Mazarin (18.000 habitants) et Palaiseau (31.000 habitants). Champlan symbolise les problématiques du développement des communes en périphérie des grandes agglomérations

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 20 février 2014 22:20

    Comme Les régions voisines comme Palaiseu, Chilly mazarin, et Longjumeau

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 mars 2014 18:12

    oui d’autres territoires peuvent présenter les mêmes problématiques. Les actions entreprises émanent de la demande sociale et des inquiétudes face aux nuisances réelles ou supposées. La perception des nuisances dépend des connaissances qu’on a de la dangerosité d’un équipement tels qu’une station d’épuration. Nous savons dans d’autres cas que la connaissance qu’on a d’un équipement explique le comportement qu’on adopte pour son acceptation par rapport aux effets sur la santé. La communication entre tous les acteurs doit être assurée (population, décideurs politique, experts).

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 juin 2014 09:47

    Oui, des communes de la région parisienne telles que Longjumeau, Chilly, Palaiseau... qui vont subir les conséquences du développement tentaculaire de la capitale.

    Dune manière générale, on peut présumer que le développement des communautés de communes regroupant une grande métropole surpuissante phagocytant les plus petites en périphérie va encourager le phénomène dans toutes les grandes zones urbaines.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 10 juillet 2014 19:16

    oui abidjan la ville a rattrapée un village nommé AKOUEDO ou se se trouve actuellement le plus grand dépotoir qui source de nuisance pour les populations de la localité

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 30 octobre 2014 18:39

    Non, d’autres territoires ne peuvent pas présenter le même genre de problématique car l’expérience de champlans est unique ;

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 5 janvier 2015 06:37
  • Conclusion 2 8 janvier 2015 15:04

    Oui, les villages situés autour de Champlan (Chilly-Mazari, Massy, Longjumeau et Palaiseau) peuvent présenter le même genre de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 11 janvier 2015 22:54

    oui. Longjumeau, Chilly-Mazarin, Palaiseau

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 12 janvier 2015 12:11

    Sur le plan des multiples sources d’exposition, j’imagine que plusieurs villes en France présentent la particularité d’être à la fois à proximité d’un axe routier et d’un aéroport, et peuvent également être exposées à d’autres sources de pollution ou nuisances telles que celles rencontrées par Champlan ou bien autres.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 15 janvier 2015 13:01

    Oui, des autres villages qui se retrouvent au milieux des plusieurs sources d’émissions.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 15 janvier 2015 20:44

    Oui, certains territoires proches d’une grande agglomeration. Cas des périphéries de certaines villes ou sont installés des bassins de rétention d’eaux usées, des dépotoires d’ordures, des axes routiers poussiéreux avec des lignes de hautes tensions etc..

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 18 janvier 2015 17:16

    Oui, par exemple la commune de Ngagne DIAW à Thiaroye sur mer, dans une banlieue Dakaroise au Sénégal qui a été victime d’une intoxication au plomb à la suite des décès constatés de plusieurs enfants de façon subite

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 18 janvier 2015 23:43

    Il existe de nombreux territoires qui présentent des problématiques semblables à Champlan. Particulièrement, les zones densément peuplées en périphérie des grandes villes sont généralement soumises à des expositions multiples qui sont très variables en fonction des quartiers. C’est un phénomène observable dans les grandes villes françaises, mais aussi dans la plupart des métropoles mondiales. Les facteurs socio-économiques et le développement urbains sont en grandes partie responsable de ces inégalités.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 19 janvier 2015 22:55

    Oui de plus en plus l’étalement urbain des communes proches des métropoles subiront les effets des infractuctures ( autoroutes, aéroport, voies ferrées) donnera des situations de conflits avec les multitudes de conséquences sanitaires à courts et à long termes causé par des pollutions atmosphériques et phoniques.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 janvier 2015 16:52

    Oui, les autres territoires peuvent présenter le même genre de problème comme la nuisance (bruit des avions, et des autoroutes, ou du THT.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 janvier 2015 14:00

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même genres de problématique

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 janvier 2015 14:50

    Il y a eu une problématique similaire pour la ville de Salindres dans le Gard. Suite à la construction d’une décharge, les habitants, qui vivent sur un territoire déjà très exposé à une pollution environnementale de la part des nombreuses industries environnantes, ont saisi les autorités. Tout comme pour Champlan, l’influence médiatique était présente avec l’appellation : « Salindres ville poubelle ». Différentes études ont été réalisées et notamment une étude sociologique tout comme pour Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 janvier 2015 18:12

    Oui par exemple déjà les villes situé autour de Champlan mais également toutes les villes qui subissent des nuisances quelqu’elles soit. Par exemple Flamanville qui subit pour nuisance avec la centrale nucléaire... Il serait intéressant de savoir ce que pense la population qui vit à proximité...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 janvier 2015 13:15

    Oui d’autres territoires peuvent être présenter le même genre de problématique. Par exemple les capitales, les zones industrielles

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 janvier 2015 09:49

    Tous les territoires peuvent présenter les problèmatiques multi-nuisances particulièrement dans les zones à la fois densément peuplées et industrialisées.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 janvier 2015 13:14

    Oui. Les territoires limitrophes de Champlan, s’ils peuvent ressentir les nuisances de certaines infrastructures de Champlan en plus de leurs sources de nuisances locales peuvent présenter ces particularités.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 janvier 2015 16:40

    Oui par exemple :
    - Longjumeau (20 000 habitants)
    - Chilly-Mazarin (18 000 Habitants)
    - Palaiseau (31 000 Habitants)

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 janvier 2015 07:03

    Oui en effet d’autres le peuvent sutout tout ceux à proximité des aéroport et des lignes de très hautes tensions à la prériphérie des grandes aglomérations.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 janvier 2015 19:03

    Oui, je pense que d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. Beaucoup de grandes villes sont traversées par des axes routiers, installations génératrices d’onde électromagnétique, ayant des aéroports et d’autres équipements lourds.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 1er février 2015 16:37

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique on peut citer :
    -  la commune de Saint-Cyr-l’École (Yvelines), à cause de l’installation des antennes relais de téléphonie mobile placé sur les toits des maisons

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 20 février 2015 14:55

    Oui,les villes proches de champlan à savoir :chilly,mazarin longjumeau...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 mars 2015 23:12

    oui, la croissance démographique entraine une industrialisation massive et des besoins deviennent de plus en plus nombreuses cela va engendrer une augmentation accrue des sources de pollutions dans des milieux habités. l’exode de la population à la périphérie des milieux urbains ; la proximité des installations classées avec les habitations constitue un problème majeur dont les effets de ces polluants sur la population peut susciter des problèmes locaux, scientifique, politique dont la solution peut tarder à venir entrainant l’angoisse et la stupeur chez les habitants.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 4 mars 2015 12:20

    OUI ! D’autres territoires tels Chilly-Mazarin, Longjumeau et Massy peuvent présenter ce genre de problématique que celui de Champlan à court ou à moyen terme. On y note la présence des industries, l’usine d’incinération des ordures ménagères, les voies routiers, RER, etc qui peuvent pousser la population à ce même genre de réaction afin de solutionner ou trouver de réponses à leur inquiétudes à la longue

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 18 avril 2015 07:51

    Oui.....les territoires limitrophes sont aussi consterné par ces nuisances, parce que les installations lourdes se continuent comme la nouvelle station d’épuration, ce qui augmente les nuisances, alors la diffusion et la propagation de celle-ci.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 avril 2015 11:38

    Oui, d’autres territoires peuvent aussi présenter ce même genre de problématiques.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 4 mai 2015 13:34

    Oui d’autre territoires peuvent présenter le même genre de problématique.Comme exemple, nous pouvons citer les zones périurbaines des grandes agglomérations surtout des pays en voies de développement. Ces zones sont souvent victimes d’une inégalité environnementale en supportant les nuisances des infrastructures lourdes qui profitent plus à la population urbaine.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 15 juin 2015 20:09

    Oui les pays africains en particulier la Centrafrique. tous les soirs pendant la saisons sèche, un brouillard de fumée (smog) enveloppe la ville de Bangui.
    les autorités de la santé non pas encore informées la population sur les possible conséquence de cette pollution, ni menées des actions pour réduire les mauvaise pratiques à l’origine de cette pollution

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 23 juin 2015 01:08

    Oui, les territoire tel que Longjumeau (20 000 habs) ;Chilly-Mazarin (18 000 Habs) ou Palaiseau (31 000 Habs) peuvent présenter le même genre de problematique

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 juin 2015 07:44

    Bien que n’ayant pas vécu en France, je reste convaincu que ce genre de problématique, déjà complexe en soi, peut être présentée par d’autres territoires et ce partout dans le monde ; évidement avec des spécificités propres à chaque territoire selon ses contextes sociaux, économiques, culturelles et politiques.
    En effet, suite à la pression démographique, de la pression foncière (coût et occupation des espaces dans les centres urbains) et à l’attrait qu’exercent les villes, le phénomène d’extension se vit dans plusieurs grandes villes du monde. Cette extension s’effectue généralement par l’occupation, parfois anarchique pour un premier temps, des périphéries de ces villes réduisant ainsi les distances entre villes et villages par la création des zones urbano-rurales.

    Faute d’espace dans les centres des villes et dans les soucis d’intégrer ces zones périurbaines, les grandes infrastructures, sources de nuisance et de multi-exposition y sont souvent construits.

    La prise en compte des réclamations de la population et même la récupération politique des tels évènements dépendent fortement du degré de démocratisation des sociétés et c’est à ce niveau que les différences sont criantes entre régions du monde.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 18 janvier 2016 12:50

    La problématique de Champlan est liée à son statut de village aux portes de Paris.
    Ainsi d’autres communes, en développement autour de grandes agglomérations, concentrant différents types d’infrastructures (industries, transport, transport d’énergie,...) pourraient présenter le même genre de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 19 janvier 2016 22:31

    En plus d’être une des communes les plus exposées à de multiples sources de pollutions, Champlan a bénéficié d’autres circonstances qui ont fait que ses préoccupations ont été entendues
    - collaboration des élus pour les inquiétudes des riverains,
    - intérêt d’une député,
    - intérêt croissant pour comprendre les impacts de l’environnement sur la santé,

    Avis personnel :
    il est dommage que l’étude sanitaire n’ai pas eu lieu eu égard au contexte d’exposition pertinent réuni pour évaluer les effets cocktail des polluants.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 21 janvier 2016 12:31

    D’autres territoires peuvent également présenter le même genre de problématique, notamment les territoires limitrophes de Champlan tels que Orly, Chilly-Mazarin, Massy, Longjueau, Palaiseau... qui vivent la même complexicité géographique (infrastructures routières et industrielles, urbanisme...)

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 23 janvier 2016 13:44

    Oui. De nombreux territoires sont caractérisés par ce genre de problématique. En ile de France, on pourait citer ceux de la Seine saint Denis qui cumulent les expositions aux facteurs environnementaux notamment en raison de la présence du bruit lié aux infrastructures , de la pollution des sols liés au passé industriel, pollution e l’air, des habitas toxiques ou insalubres….

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 janvier 2016 00:49

    Cela serait difficile, car le cas de Champlan est atypique:implication des élus locaux, de la mairie et le rôle de l’association.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 27 janvier 2016 11:46

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique .Nous avons par exemple Chilly-Mazarin qui a une densité d’émission relativement importante par rapport à l’agglomération Parisienne.
    Nous avons également le cas de Massy Palaiseau et Longjumeau qui sont dans les mêmes situations d’expositions que Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 janvier 2016 23:22

    Oui d’autres territoires peuvent présenter les mêmes problématiques . comme ceux situé près des routes nationales . qui ont des infrastructures aéroportuaires etc. je vis à Haïti dans la ville des Cayes c’est un territoire de multi-exposition comme champlan avec une route nationale de grande trafique , des usines de vétiver qui en plus d’émettre de la fumé qui parfois obscurcit la circulation , jette de l’eau chaude contenant probablement des métaux lourd ou autres produits toxiques dans les cours d’eau .

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 janvier 2016 12:07

    Des problématiques similaires sont certainement observables. Les multi-expositions sont a priori plus une généralité qu’un cas isolé. On peut également penser que la mobilisation des habitants peut se produire à d’autres endroits, notamment dans les petits villages ou dans les quartiers dans lesquels les personnes se connaissent bien. Le refus de la population contre certains projets comme celui de la STEPS peuvent se présenter en raison des impressions des populations de ne pas avoir autorité sur des décisions qui viennent d’instances indirectement liées à eux.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 janvier 2016 18:15

    Oui d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. on peut citer ;
    - les agglomération des grandes villes
    - les grandes villes
    - les villes industrielles etc

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 1er février 2016 05:11

    oui ; les villes périphériques de Champlan.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 2 février 2016 21:21

    Toutes les grandes agglomérations, toutes les zones urbaines et péri-urbaines sont susceptibles de présenter le même genre de multi exposition à laquelle est soumise Champlan et la problématique qui se pose est celle de la bonne gestion du Plan Local d’Urbanisme.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 3 février 2016 14:19

    Oui, les territoires qui sont autour des grande villes présente le même genre de problématique ;
    CHILLY MAZARIN
    MASSY
    PALAISEAU

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 22 février 2016 13:02

    De manière générale, tous les villages situés à proximité des grandes métropoles et cumulant les équipements sources de pollution (infrastructures ferroviaires, transport, électricité, etc) sont sujets à ce genre de problématiques.
    En observant bien la carte de la commune de Champlan, on voit bien que les villes de
    Massy (nord de Champlan) et de Chilly-Mazarin (nord ouest de Champlan) font face aux mêmes problèmes.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 24 février 2016 07:54

    D’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique. Il s’agit des communes voisines de Champlan traversées par les mêmes types d’axes routiers et où existent des usines d’incinération ou autres industries : Massy, Palaiseau, Longjumeau, Chilly-Mazarin.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 25 février 2016 07:25

    Même si la gène est variable, il n’est pas exclu que d’autres territoires fassent l’objet d’une exposition semblable à celle de Champlan. Il s’agit par exemple de Paris, d’Orly ou des populations franciliennes

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 février 2016 06:18

    oui ,d’autres territoires peuvent presenter le meme genre de problematique par exemple les pays en voie de developpement

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 29 novembre 2016 06:33

    oui ; d’autres teritoires peuvent se retrouver dans ce genre de situation

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 18 décembre 2016 23:03

    Il existe effectivement des problèmes similaires dans d’autres territoires en France ou dans d’autres pays. Je prend le cas de la ville de Lausanne et des villes périphériques qui sont en pleine expansion liée à un accroissement de la population et à l’économie. La ville de Prilly Renens l’a été, il y a 25 ans environ, tant pour l’industrie chimique que métallurgique, pour la fabrication de pièces industrielles. Aujourd’hui, cette ville se développe entraînant ainsi des infrastructures qui seront nécessaires pour toute ville en développement (station d’épuration, augmentation du trafic autoroutier). Au vue de l’histoire de ces villes il y a aussi des questions de la qualité environnementale des terrains. Seront-ils à risque pour la population ? Ceci montre que le développement des villes peut engendrer des questions de santé publique et environnementale.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 19 décembre 2016 21:24

    N’importe quel territoire ayant sur son sol des polluants, des nuisances ou encore des risques technologiques seront susceptibles d’avoir ce genre de problématique nécessitant une mobilisation collective. Mais les territoires hors grosse métropole (comprendre les grandes agglomérations) sont les plus concernés (commune, village), car pour les métropoles, la pollution fait malheureusement parti du quotidien...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 26 décembre 2016 01:04

    je ne sais pas, meme si toutes les nuisances de Champlan n-ont pas toutes montre des valeurs dangereuses, je pense que le cumul de toutes ces nuisances sur un petit territoire doit etre rare.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 28 décembre 2016 13:45

    / Oui ; La réponse est affirmative, seulement que je ne maitrise pas un grand nombre des communes de la France ; on peut cependant envisager les communes limitrophes telles que : Longjumeau ; Chilly-Mazarin ou Palaiseau ; Aussi à :
    1. A St Cyr : la source suspectée par les riverains était les antennes relais autrement dit les champs magnétiques dont l’effet sur la santé est toujours controversé, alors que le signal sanitaire était les cancers pédiatriques, une pathologie rare. Pour cette situation il existait des synthèses déjà reconnues dans le milieu scientifique, donc la CIRE n’a pas eu de recherche approfondie à faire sur le sujet mais à quand même voulu vérifier cette excès de pathologie non infectieuse. Ce qui rentrait dans une enquête épidémiologique classique.
    2. Le CMMP : la source du problème fut une usine ayant broyé de l’amiante pendant plusieurs décennies, sachant que l’amiante est la cause d’un cancer bien connu et très spécifique . Le riverain décédé n’avait pas travaillé dans cette usine. Le seul contact qu’il ait eut avec celle-ci fut d’habiter à proximité. Le problème était de mettre en place une réflexion sur la façon de répondre scientifiquement aux questions posées devant une situation nouvelle, jamais encore traitée en France, et donc de trouver les interlocuteurs et la façon de travailler ensemble, dans un contexte de judiciarisation du dossier.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 16 janvier 12:49

    Plusieurs territoires ont a peu près le même profil de pollutions de Champlan voire même plus.
    Dans les pays africains ce n’est pas des villages de quelques milliers d’habitants qui son sacrifiés mais des villes de millions d’habitants c’est le cas du chef lieu de département de la Sanaga maritime Région du Littoral c’est une ville qui est située à quelques kilomètres de la ville de Douala(135 km environ) petite ville elle est traversée par la nationale numéro 2, une ligne ferroviaire est ceinturée par un ensemble d’industrie (aluminium, raffinerie d’huile végétale etc.). Sur le plan historique elle a abrité une usine de patte a papier toutes ces usines sont construites le long du fleuve Sanaga notons enfin la topographie de la ville (située dans une cuvette) et la perception rétrograde des habitants envers leurs cadres de vie. C’est une des zone les plus chaudes du Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 16 janvier 12:52

    Plusieurs territoires ont a peu près le même profil de pollutions de Champlan voire même plus.
    Dans les pays africains ce n’est pas des villages de quelques milliers d’habitants qui sont sacrifiés mais des villes de millions d’habitants c’est le cas du chef lieu de département de la Sanaga maritime Région du Littoral c’est une ville qui est située à quelques kilomètres de la ville de Douala(135 km environ) petite ville elle est traversée par la nationale numéro 2, une ligne ferroviaire est ceinturée par un ensemble d’industrie (aluminium, raffinerie d’huile végétale etc.). Sur le plan historique elle a abrité une usine de patte a papier toutes ces usines sont construites le long du fleuve Sanaga notons enfin la topographie de la ville (située dans une cuvette) et la perception rétrograde des habitants envers leurs cadres de vie. C’est une des zone les plus chaudes du Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 23 janvier 18:21

    Oui, d’autres territoires peuvent présenter le même genre de problématique.
    Si nous prenons en exemple certaines régions de France qui connaissent des niveaux de pollutions comme les régions de l’Île-de-France, la commune de Chilly-Mazarin, Besançon, Fos-sur-Mer, Massy, Longjumeau, etc...

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 7 mars 23:46

    Oui d’autres communes limitrophes peuvent présenter ce même genre de problématique.

    Répondre à ce message

  • Conclusion 2 8 juillet 23:15

    C’est un exemple qui montre les problèmes, pas les moindre liés au développement des communes aux abords des métropoles confrontés aux nombreuses nuisances dans leur environnement.

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 26 juillet 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos