Génotoxicité, mutagénicité, cancérogénicité

Certains xénobiotiques ont la faculté d’altérer la séquence de gènes ou de chromosomes. Ces lésions peuvent être corrigées ou parfois éliminées par la mort cellulaire (apoptose). Mais lorsque ces lésions se fixent dans le matériel génétique, elles peuvent générer un processus de cancérogénèse. Tous les agents génotoxiques ne sont donc pas obligatoirement cancérigènes. Rappelons également qu’il existe des cancérogènes non génotoxiques (ou non mutagènes).

Dans les cours, nous avons parlé de génotoxicité, de mutagénicité et de cancérogénicité. Expliquez la différence entre ces termes.

31 Messages de forum

  • Ces termes se prêtent parfois à confusion. Mais brièvement on peut considérer la génotoxicité comme le caractère d’une substance à provoquer une lésion du génome.il s’agit de mécanisme d’action pouvant conduire au développement du cancer.
    La mutagénicité est la susceptibilité d’une substance à provoquer des mutations de la séquence génétique de l’ADN. Cependant la cancérogénicité renvoie au caractère d’une substance à provoquer un cancer sans provoquer une mutation.

    Répondre à ce message

  • Par définition, la génotoxicité est un type de toxicité qui exprime la faculté des xénobiotiques à interagir sur le matériel génétique avec alteration des gènes ou de chromosomes.Ce caractère génotypique est une bonne indication du potentiel cancérigène d’un agent.
    Il existe cependant, des exceptions selon lesquels il était implicitement admis que la toxicité intervient au delà d’un certain seuil. En effet, pour des dommages qui interviennent avec une certaine probabilité, il ne peut pas y avoir d’effet seuil car l’effet toxique peut se produire même aux exposants les plus faibles.C’est le cas pour la génotoxicité et cancérogénicité.
    Quant à la mutagenicité, selon sa définition est l’aptitude d’un agent biologique, physique ou chimique à provoquer des mutations au sein du matériel génétique des cellules

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est l’une des formes de la cytotoxicité. La génotoxicité n’est pas synonyme de lé mutagénicité ni de la cancérogénicité (car la plupart des cassures de l’ADN sont réparées), mais un produit génotoxique est souvent mutagène et potentiellement cancérigène. Il existe des cancérogènes non génotoxiques ou non mutagène.

    Répondre à ce message

  • Entre génotoxicité, cancérogénicité et mutagenicité, il y a des relations dans la mesure ou le caractère génotoxique représente une bonne indication du potentiel cancérigène d’un agent. L’expérience montre qu’il existe des agents non génotoxiques qui portent en eux des traits cancérogènes complets. Mais en fait, il y a des substances cancérigènes qui sont non génotoxiques ou mutagènes et nécessite des explications concernant leur mécanisme d’action. La relation entre ces thèmes est admise mais par contre il y a bien des zones d’ombre qui ne sont pas démontrables en raison de l’intrication des facteurs héréditaires et des phénomènes acquis au sein de l’organisme.

    Répondre à ce message

  • Dans les cours, nous avons parlé de génotoxicité, de mutagénicité et de cancérogénicité : la génotoxicité est la capacité, la caractéristique, d’endommager le chiffrement génétique par le biais d’agents qu’ils soient de nature physiques chimiques ou biologiques. Les dommages ne comprennent pas seulement l’ADN, mais l’ensemble de tous les composants cellulaires d’un corps donné. La mutagénicité, quant à elle, est la prédisposition d’une substance à provoquer des mutations génétiques. J’enchaine respectivement, la concérogénicité est la propension d’une substance, à provoquer le cancer. La différence entre génotoxicité et mutagénicité est que : la première est la capacité d’une substance à provoquer une toxicité sur l’ADN, tandis que la seconde, est la capacité d’un agent à provoquer des mutations.

    Répondre à ce message

  • le caractère génotoxique est une bonne indication du potentiel cancérigène d’un agent. Cependant, il faut considérer que cette génotoxicité (ou la mutagénicité qui n’est qu’un cas particulier de génotoxicité) n’est ni nécessaire ni suffisante. Il existe des substances cancérigènes non génotoxiques, dont il faut expliquer les mécanismes d’action. La génotoxicité est l’une des formes de la cytotoxicité. Le concept de génotoxicité n’est pas synonyme de celui de mutagénicité et encore moins de celui de cancérogénicité (car la plupart des cassures de l’ADN sont réparées), mais un produit génotoxique est souvent mutagène et potentiellement cancérigène.

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est le caractère d’une substance à léser le génome, cela peut mener au développement d’un cancer. La mutagénicité est le caractère d’une substance à provoquer la mutation de gènes de l’ADN. Enfin, la cancerogénicité est le caractère d’une substance à provoquer un cancer sans mutation.

    Répondre à ce message

  • ’’Génotoxicité’’ (agent génotoxique) est un agents d’origine physique ou chimiques provoquant l’apparition de lésions dans l’ADN, qui peuvent éventuellement conduire à des mutations.

    ’’Mutagénicité’’ une substance mutagène est une substance susceptible de provoque des mutations génétiques au cœur du noyau des cellules du patient.

    Le terme médical ’’Cancérogénicité’’ désigne toute substance ou tout agent extérieur à l’organisme qui a la capacité, à petite ou à forte dose, sur une durée variable, de provoquer un cancer chez l’être humain.
    Le concept de génotoxicité n’est pas synonyme de celui de mutagénicité et encore moins de celui de cancérogénicité (car la plupart des cassures de l’ADN sont réparées), mais un produit génotoxique est souvent mutagène et potentiellement cancérigène.

    Répondre à ce message

  • La cancérogénicité est un type de toxicité systémique particulièrement préoccupante par ces conséquences et le délai d’apparition des symptômes. Le cancer est une maladie qui évolue en plusieurs étapes (Initiation, promotion, progression) sous l’influence de facteurs environnementaux qui facilitent son développement.
    La génotoxicité correspond à un ensemble de modifications lésionnelles au niveau du génome, c’est-à-dire au niveau de l’ADN. Ces lésions peuvent être causées par des facteurs environnementaux, tels que les rayonnements et des substances chimiques.
    La mutagénicité correspond à la modification de la séquence génétique transmissible à la descendance.

    Répondre à ce message

  • Les agents génotoxiques ne sont pas forcément cangérigène, en outre il existe des cancérogènes non génotoxiques ou non mutagènes.

    Répondre à ce message

  • La toxicologie génétique s’est prouvé être essentiel, car dans le cadre des relations santé environnementale, la détermination des facteurs environnementaux susceptibles d’interagir, directement ou non, avec le patrimoine génétique des cellules est devenue nécessaire surtout dans la prévention du risque cancérigène. De ce fait, dans le domaine des relations santé environnementale la différence qu’existe entre la génotoxicité, mutagénicité et cancérogénicité montre toute un processus de l’évolution et de transformation dans la structure cellulaire. Il s’agit donc d’étudier avant tout le phénomène de génotoxicité. C’est une sorte de toxicité exerçant sur le matériel génétique des cellules. Elle est donc définie comme la capacité de certains agents dits génotoxiques à induire des dommages à l’ADN pouvant conduire à des mutations géniques ou chromosomiques. Ces dommages, une fois fixés dans le génome, peuvent avoir des conséquences délétères sur la santé des organismes exposés tels par exemple ; des malformation congénitales, mortalité embryonnaire, cancers, etc. Cependant, la mutagénicité est donc une disposition de produit chimique à provoquer des mutations génétiques. La mutagénicité a donc des conséquences néfastes sur la santé et être capable de constituer la cancérogénicité et la toxicité pour la reproduction. En effet, il existe une relation entre mutagénicité et cancérogénicité mais en raison de la complexité des facteurs héréditaires et de phénomènes acquis sa démonstration reste difficile.

    Répondre à ce message

  • La toxicologie génétique s’est prouvé être essentiel, car dans le cadre des relations santé environnementale, la détermination des facteurs environnementaux susceptibles d’interagir, directement ou non, avec le patrimoine génétique des cellules est devenue nécessaire surtout dans la prévention du risque cancérigène. De ce fait, dans le domaine des relations santé environnementale la différence qu’existe entre la génotoxicité, mutagénicité et cancérogénicité montre toute un processus de l’évolution et de transformation dans la structure cellulaire. Il s’agit donc d’étudier avant tout le phénomène de génotoxicité. C’est une sorte de toxicité exerçant sur le matériel génétique des cellules. Elle est donc définie comme la capacité de certains agents dits génotoxiques à induire des dommages à l’ADN pouvant conduire à des mutations géniques ou chromosomiques. Ces dommages, une fois fixés dans le génome, peuvent avoir des conséquences délétères sur la santé des organismes exposés tels par exemple ; des malformation congénitales, mortalité embryonnaire, cancers, etc. Cependant, la mutagénicité est donc une disposition de produit chimique à provoquer des mutations génétiques. La mutagénicité a donc des conséquences néfastes sur la santé et être capable de constituer la cancérogénicité et la toxicité pour la reproduction. En effet, il existe une relation entre mutagénicité et cancérogénicité mais en raison de la complexité des facteurs héréditaires et de phénomènes acquis sa démonstration reste difficile.

    Répondre à ce message

  • en toxicologie avancée , ces notions sont parfois dépendantes, et parfois indépendantes.
    tout ceci est lié a l’agent génotoxique au potentiel cancérogène ou mutagénèse, donc la cancérogénèse dans ce cas est lié au processus de la génotoxicité et de la mutagénèse.
    mais il existe des cancérigènes qui ne sont pas génotoxiques.

    Répondre à ce message

  • cancérogénicité : la séquence de gènes quand elle n’est éliminées par la mort cellulaire elle se fixent dans le matériel génétique et elle génère un processus de cancérogenèse , il existe des cancérogènes non mutagènes et non génotoxique

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est toute forme de lésion sur le génome, y compris certaines qui seront réparées rapidement ou qui entraineront la mort de la cellule endommagée. La mutagénicité correspond à la modification de la séquence génétique et est transmissible à la descendance. La cancérogénicité concerne les agents qui favorisent l’apparition de cancers sans provoquer des mutations ou tout autre lésion du génome.
    La différence entre ces termes réside donc dans l’atteinte du matériel génétique, dans la transmission à la descendance et dans l’apparition de différentes pathologies. Tous les agents génotoxiques ne sont donc pas obligatoirement cancérigènes.

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est la capacité d’un agent à endommager le génome, que ce soit par des cassures chromosomiques où en altérant le fonctionnement des cellules touchées en perturbant l’expression de certains gênes.
    La mutagénicité va provoquer des mutations au sein du matériel cellulaire.
    Ces dommages entrainés par des agents génotoxiques ou mutagènes peuvent être réparés, dans une certaine mesure. Dans des cas de dommages trop important, ils pourront être à l’origine d’un processus de cancérogénèse.
    Les substances génotoxiques et mutagènes sont donc cancérogènes, mais toutes les substances cancérogènes ne sont pas nécessairement génotoxiques ou mutagènes. Une inflammation chronique peut par exemple être cancérogène.

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est la caractéristique d’une substance génotoxique. Elle est la propriété de certains toxiques à produire des mutations affectant le patrimoine génétique des organismes exposés. La substance induit des modifications physiques ou fonctionnelles dans un génome.
    Si l’organisme est incapable de réparer ces lésions, les cellules normales se transforment en cellules cancéreuses. Il faut indiquer que les agents génotoxiques ne sont pas obligatoirement cancérigènes.

    Répondre à ce message

  • Génotoxicité : quand une substance toxique a un impact néfaste sur un gène ou sur des chromosomes et donc modifie la structure de l’ADN.
    Mutagénicité : Quand une substance mutagène provoque des mutations d’un gène.
    Cancérogénicité : quand une cellule connaît une mutation qui entraîne l’apparition d’un cancer.

    La différence entre ces termes : la génotoxicité parle d’un impact sur le gène ou le chromosome. Il s’agit d’une altération qui peut tout à fait être réparée. La mutagénicité spécifie qu’il y a eu une mutation et donc une conséquence génétique. La cancérogénicité est un cancer liée à une mutagénicité. Cela signifie que la mutation n’a pas été arrêtée et qu’elle entraîne une conséquence grave au niveau de l’organisme. Ainsi, les termes expriment des gravités différentes.

    Répondre à ce message

  • génotoxicité : l’action d’un xénobiotiques sur le matériel génétique (altération de gènes ou de chromosomes). il abouti soit à la mort cellulaire par apoptose, soit à la modification des chromosomes (perturbation mitotique) et initier parfois un processus de cancérogénèse.

    mutagénicité :effet d’un xénobiotique produit des erreurs dans le processus de réplication de l’ADN.

    il existe des cancérogènes non génotoxiques ou mutagènes,Tous les agents génotoxiques ne sont donc pas forcément cancérigènes

    Répondre à ce message

  • La Génotoxicité est une toxicité génétique, c’est lorsqu’une substance toxique a la capacité d’entraîner un dysfonctionnement du génome de l’être vivant. (une modification génétique)
    La mutagénicité est la tendance naturelle d’une substance, à provoquer des mutations génétiques.
    Et la cancérogénicité, c’est la propension d’une substance à provoquer le cancer, autrement dit, c’est la toxicité qui peut donner et causée des cancers.

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est la capacité, la caractéristique, d’endommager le chiffrement génétique par le biais d’agents qu’ils soient de nature physiques chimiques ou biologiques. Les dommages ne comprennent pas seulement l’ADN, mais l’ensemble de tous les composants cellulaires d’un corps donné. La mutagénicité, quant à elle, est la prédisposition d’une substance à provoquer des mutations au sein du matériel génétique des cellules, tandis que la concérogénicité est la propension d’une substance, à provoquer le cancer. La différence entre génotoxicité et mutagénicité est que :
    En fin, la première est la capacité d’une substance à provoquer une toxicité sur l’ADN sur le matériel génétique des cellules (ADN) pouvant conduire à des mutations, tandis que la deuxième, est la capacité d’un agent à provoquer des mutations génétiques au cœur du noyau des cellules du patient.et le troisième est la capacité à provoquer le cancer.

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité est la capacité d’un agent (physique, chimique ou biologique) à atteindre le génome, à léser l’intégrité de l’ADN (une cassure par exemple)
    La mutagénicité est la capacité d’un agent à induire une mutation dans le génome et qui va donc pouvoir se transmettre aux cellules filles
    La cancérogénicité est la capacité d’un agent à augmenter la susceptibilité d’une cellule, ou d’un organe à évoluer vers le cancer, via de multiples mécanismes

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité peut se manifester d’un dysfonctionnement ou une altération du génome en endommageant l’ADN qui est le matériel génétique de la cellules (adduits, cassures de brins).
    Cette lésion peut être soit :
    - réparer
    - éliminé par l’apoptose.
    - parfois les systèmes cellulaires constitutifs deviennent inefficaces ou ils réalisent une réparation fautive ce qui laisse une place a une mutation génique (toxiques mutagènes engendrant une mutation sur les bases du type délétion ou substitution) ou chromosomique (toxiques clastogènes engendrant une ou plusieurs mutations sur plusieurs kilobases se traduisant par des cassures chromosomiques) = c’est la mutagénicité
    La mutation (qui résulte de la génotoxicité) d’un des gènes clés du développement d’un clone de cellules tumorales (par une modification de son niveau d’expression) entrainent :
    - l’activation d’un proto-oncogène.
    - l’inactivation d’un gène suppresseur de tumeurs.
    - l’activation des gènes codant la télomérase.
    Et là on parle de la cancérogénicité

    Les substances génotoxiques ne sont donc pas obligatoirement cancérigènes.
    Pour la plupart des toxiques aujourd’hui mis en cause dans la production de cancers, le mécanisme initial est indissociable de la génotoxicité et de la mutagenèse.

    Répondre à ce message

  • La génotoxicité peut se manifester d’un dysfonctionnement ou une altération du génome en endommageant l’ADN qui est le matériel génétique de la cellules (adduits, cassures de brins).
    Cette lésion peut être soit :
    - réparer
    - éliminé par l’apoptose.
    - parfois les systèmes cellulaires constitutifs deviennent inefficaces ou ils réalisent une réparation fautive ce qui laisse une place a une mutation génique (toxiques mutagènes engendrant une mutation sur les bases du type délétion ou substitution) ou chromosomique (toxiques clastogènes engendrant une ou plusieurs mutations sur plusieurs kilobases se traduisant par des cassures chromosomiques) = c’est la mutagénicité
    La mutation (qui résulte de la génotoxicité) d’un des gènes clés du développement d’un clone de cellules tumorales (par une modification de son niveau d’expression) entrainent :
    - l’activation d’un proto-oncogène.
    - l’inactivation d’un gène suppresseur de tumeurs.
    - l’activation des gènes codant la télomérase.
    Et là on parle de la cancérogénicité

    Les substances génotoxiques ne sont donc pas obligatoirement cancérigènes.
    Pour la plupart des toxiques aujourd’hui mis en cause dans la production de cancers, le mécanisme initial est indissociable de la génotoxicité et de la mutagenèse.

    Répondre à ce message

  • la génotoxicité, terme qui exprime la faculté des xénobiotiques à interagir sur le matériel génétique (altération de gènes ou de chromosomes). Les lésions génotoxiques peuvent, dans le meilleur des cas, être réparées ou aboutir à la mort cellulaire par apoptose, mais elles peuvent également être fixées lors de la division cellulaire et initier un processus de cancérogénèse.

    La cancérogénicité est un type de toxicité systémique particulièrement préoccupante par ces conséquences et le délai d’apparition des symptômes.

    Les agents mutagènes induisent des mutations. La mutation est un phénomène spontané, dû à des erreurs dans le processus de réplication de l’ADN. Cependant, dans certaines circonstances, le taux de mutations peut être augmenté considérablement par des facteurs physiques ou chimiques, appelés agents mutagènes.

    Tous les agents génotoxiques ne sont pas obligatoirement cancérigènes, de même il existe des cancérigènes non génotoxiques.

    Répondre à ce message

  • une substance est dite génotoxique lorsqu’elle est susceptible d’entraîner un dysfonctionnement ou une altération du génome en endommageant l’ADN, le matériel génétique des cellules. il peuvent être réparer comme il peuvent provoqué des cancers ,
    la mutagénicité est l’Altération du matériel génétique (ADN ou ARN) d’une cellule qui entraîne une modification durable de certains caractères du fait de la transmission héréditaire de ce matériel génétique de génération en génération.
    cancérogénicité ; désigne toute substance ou tout agent extérieur à l’organisme qui a la capacité, à petite ou à forte dose, sur une durée variable, de provoquer un cancer chez l’être humain.
    la différence c’est que tous les substances génotoxiques ne sont pas forcément cancérigènes.

    Répondre à ce message

  • La mutagénicité représente une modification de la séquence génétique, transmissible à la descendance
    la génotoxicité concerne toute forme de lésion sur le génome, même celles qui seront rapidement réparées ou qui entrainent la mort de la cellule endommagée
    la cancérogénicité se réfère à des agents qui favorisent l’apparition de cancers sans provoquer de mutations ou toute autre lésion du génome

    Répondre à ce message

  • - On désigne une substance comme génotoxique lorsqu’elle est capable d’altérer le génome d’êtres vivants.

    - La cancérogénicité est la capacité de toute substance pouvant provoquer un cancer à petite ou à forte dose.

    - La mutagénicité quant à elle provoque des mutations au sein du matériel génétique des cellules.

    La différence entre ces 3 termes est : qu’il y a des substances génotoxiques qui ne sont pas cancérogènes, et des cancérogènes qui sont aussi non génotoxiques

    Répondre à ce message

  • Suivant le cours, la génotoxicité est la capacité, la caractéristique, d’endommager le chiffrement génétique par le biais d’agents qu’ils soient de nature physiques chimiques ou biologiques. Les dommages ne comprennent pas seulement l’ADN, mais l’ensemble de tous les composants cellulaires d’un corps donné. La mutagénicité, quant à elle, est la prédisposition d’une substance à provoquer des mutations génétiques. J’enchaine respectivement, la concérogénicité est la propension d’une substance, à provoquer le cancer. La différence entre génotoxicité et mutagénicité est que : la première est la capacité d’une substance à provoquer une toxicité sur l’ADN, tandis que la seconde, est la capacité d’un agent à provoquer des mutations.

    Répondre à ce message

  • Suivant le cours, la génotoxicité est la capacité, la caractéristique, d’endommager le chiffrement génétique par le biais d’agents qu’ils soient de nature physiques chimiques ou biologiques. Les dommages ne comprennent pas seulement l’ADN, mais l’ensemble de tous les composants cellulaires d’un corps donné. La mutagénicité, quant à elle, est la prédisposition d’une substance à provoquer des mutations génétiques. J’enchaine respectivement, la concérogénicité est la propension d’une substance, à provoquer le cancer. La différence entre génotoxicité et mutagénicité est que : la première est la capacité d’une substance à provoquer une toxicité sur l’ADN, tandis que la seconde, est la capacité d’un agent à provoquer des mutations.

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 6 juillet 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos