Expositions multiples

Les études toxicologiques ne peuvent explorer les effets toxiques que des substances prises isolément (ou des mélanges simples). En effet, il n’est pas possible d’observer les effets d’un mélange complexe, car cela supposerait de suivre et d’étudier simultanément un ensemble infini de paramètres interconnectés. La réalité de l’exposition et de la vie humaine sera toujours plus complexe que ce que les conditions expérimentales ne pourront jamais modéliser. Les études toxicologiques sont donc toujours une simplification de la réalité : il est impossible d’explorer l’ensemble des voies d’expositions, l’ensemble des substances auxquelles on a été exposé, et la multitude de paramètres spatiotemporels qui interviennent et font bouger l’ensemble du système en permanence.
A minima, il faut reconnaître que différentes substances toxiques peuvent avoir des effets cumulatifs, inhibiteurs (ou protecteurs, mais les cas sont rares si l’on parle des associations entre deux ou plusieurs toxiques) et potentialisants (lorsqu’une substance augmente l’effet toxique d’une autre substance).
La problématique des multi-expositions soulève également le sujet de l’évaluation de l’exposition tout au long de la vie, et que les études épidémiologiques ne peuvent pas vraiment maîtriser. En effet, il faudrait pouvoir suivre suffisamment d’individus (puissance statistique), pendant suffisamment de temps (exposition sur plusieurs années), de manière continue, en relevant une multitude de paramètres pour s’approcher de la situation réelle d’exposition (et de vie avec son lot d’activités, d’aliments, de sommeil, de facteurs de risques, etc.)… Les études de cohortes en sont une tentative, mais elles sont extrêmement coûteuses et ne peuvent tout simplement pas suivre, paramétrer et étudier tous les sujets avec une telle précision.

Pourquoi le sujet des multi-expositions est un problème important en santé environnementale ? Quelles réponses la toxicologie peut-elle y apporter ?

29 Messages de forum

  • Expositions multiples 27 novembre 2020 14:43

    La question liée à la multi-exposition est d’une grande complexité. Dans l’évaluation des risques, l’exposition est souvent attribuée à un facteur de risque (substance toxique par exemple) bien connu offrant ainsi la possibilité de mettre en place des mesures pour sa gestion. Toutefois la multi-exposition qui engendre l’apparition de maladie multifactorielle soulève une difficulté quant à la détermination d’une substance à l’origine de la survenue de cette pathologie.
    Même si la toxicologie tente d’apporter des réponses sur les multi-expositions à travers l’étude des effets additifs, antagonistes et potentialisant voire synergique, il est important de préciser que la toxicologie s’intéresse à une source unique d’exposition et ne saurait prendre en compte une multi-exposition. Finalement multi-exposition est considéré comme une source d’incertitude supplémentaire.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 13 décembre 2020 15:47

    Le sujet des multi-expositions est un paradigme scientifique controversé, dire-je, en santé environnementale. Est aussi, un processus qui n’est pas raide. Cette exposition à de multiples assaillants, suivant de diverses voies. Des assaillants de nature plurielle : chimique, physique ou biologique, mais aussi psychologique. Cette exposition, le moins que je puisse dire sur elle, tentaculaire ! Une exposition qui me permet par la suite de la comprendre comme alternateur de stress. Je m’explique : cette exposition à de multiples incidents environnementaux scrupuleux hypothétiquement néfastes pour la santé (concernant une large partie de la population, urbaine et péri-urbaine) ; causant des risques liés à aux substances qui peuvent avoir des effets curarisants, et de coalitions. La pluralité des molécules et leur exercices sur le milieu et sur la santé sont largement méconnus, voir inconnus ; et très difficile à évaluer ! J’ajoute aussi, qu’il n’y a pas de réponse tangible sur les conséquences sanitaires de cette situation de multi-exposition (l’évaluation l’impact sanitaire, effet cocktail). Il m’est apparu, que l’une des plus grandes ambiguïtés du processus multi-expositions. C’est que l’évaluation des risques, est appliquée indifféremment ; une indifférence qui se manifeste par les études séparées des facteurs des risques dans les multi-expositions. Ce qui est, à mon sens, ne prends pas la part concrète du risque (les facteurs des risques sont multiples et leurs études sont séparées ! sachant que les risques sont ; simultanés, de nature différentes, physique chimique biologique, des contraintes organisationnelles et psychosociales ; le cas des employées d’une usine sidérurgique quelconque). La pluralité et la concomitance des expositions secondent la survenue de pathologies, qui peuvent être connues, mais surtout nouvelles. En clair, on ne dispose d’assez d’éléments et de données sur les différents acteurs impliqués dans les multi-expositions (toxicologiques, psychosociaux, physiques, chimiques et biologiques…etc.). Ce qui affecte la fiabilité des résultats (en l’absence du cumule d’effets des substances, réalités d’expositions). En revanche, les interactions entre substances et leurs effets toxiques restent difficiles à étudier dans les cas ordinaires (facteurs de risques séparés), qu’en est-il alors, d’une étude correspondant aux réalités d’expositions ? La réponse que j’estime, pertinente de la part de la toxicologie ; est que cela mène à un amas de composés, dont chacun est doté d’une toxicité propre, représentée par son I-TEF (Toxicity Equivalent Factor), des I-TEF qui peuvent fractionner la toxicité mesurée par rapport à celle du congénère le plus toxique. Les interactions entre substances toxicologiques et leurs effets toxiques restent difficiles à étudier.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 13 décembre 2020 18:16

    L’interaction de plusieurs substances chimiques ou d’un agent physique et d’une substance chimique y compris à faible dose peuvent avoir des effets aditifs voire synergique sur la santé

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 13 décembre 2020 22:27

    L’exposition est souvent associée à un facteur. La multi exposition implique donc que plusieurs facteurs entrent en jeu et la toxicologie ne peut prendre les substances toxiques qu’une à une. S’il fallait prendre en compte tout en même temps, il faudrait explorer un infinité de paramètres. On ne pas tous les étudier, c’est pour cette raison que la toxicologie ne pourra t’être qu’une représentation simple de la réalité. Le sujet de la multi exposition pose problème en santé environnementale pose problème de par la multitude de facteurs et de paramètres entrants en jeu, même si la toxicologie tente d’apporter une réponse, celle-ci sera toujours incomplète et une version simplifiée de la réalité.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 19 décembre 2020 01:37

    Dans les études toxicologiques qu’on a eu, la plupart traitent les conséquence d’exposition a un seul facteur de risques, et demeurent des fois complexe à traiter pour certains facteurs, la Multi expositions est un mélange de facteurs impossible de regarder les effets toxiques vu le mélange complexe des facteurs, et la toxicologie étudie les conséquences d’exposition d’une substance à la fois, elle ne peut pas les prendre toutes en même temps, en explorant un nombre infini de paramètres relier en eux-mêmes et c’est pour cette raison que la toxicologie ne pourra faire un miracle et étudier toutes ses paramètres en même temps vu qu’elle est une simple représentation des conséquences d’exposition que subi lettre humain, c’est pour cela qu’on jugent que la multi-expositions est un problème important en santé environnementale.
    Malgré la complexité de la Multi exposition et l’incapacité de la toxicologie d’études tous ses paramètres à la fois néanmoins la toxicologie a essayé d’apporter des réponses même si ça reste incomplet et loin d’être signification de la réalité.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 2 janvier 2021 09:38

    Le sujet de multi-exposition consiste un problème important en sante environnementale parce que les études toxicologiques étudient des expositions simples et individuelle si souvent et il est très compliqué d’étudier plusieurs expositions a la même fois vu les interactions qui peuvent exister entre les expositions que ca soit une exposition renforce l’autre ou au contraire une exposition diminue l’impact qu’a une autre exposition en plus c’est statistiquement difficile d’analyser l’impact de multi-exposition sur une maladie parce qu’il faut prendre en considération un très grand nombre de facteurs spécifique à chaque exposition. En outre méthodologiquement parlant de tel études exiges des cohortes de très longue durée, très complexes avec des interactions et des nouvelles variables à intégrer au fur et a mesure avec le temps d’observation ce qui est très difficile et couteux à faire.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 2 janvier 2021 21:55

    le sujet des multi-expositions est un problème important en santé environnementale dans la mesure ou celui ci soulève la question de la métrologie acoustique à savoir comment mesurer une multiexposition ? comment évaluer la contribution de chacune des sources au niveau global d’exposition ? ; celui de l’évaluation de la réaction total.

    La toxicologie permet donc d’établir le niveau d’exposition des individus ou de groupes d’individus, définis selon certaines caractéristiques démographiques ou professionnelles par exemple. A ce niveau d’exposition et compte tenu des résultats toxicologiques et épidémiologiques (en fait tous les éléments ayant servi à établir la courbe de dose-effet, ainsi que toute autre information pertinente) il sera possible d’établir une probabilité de survenue de manifestations pathologiques, leur étendue, leur gravité, en fonction du niveau d’exposition qui a été déterminé. C’est cette probabilité, qui correspond à l’exposition réelle, qui constitue la mesure du risque.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 29 janvier 2021 19:55
  • Expositions multiples 29 janvier 2021 23:11

    Le sujet des multi expositions est une problématique en santé environnementale parce que les études toxicologiques traitent uniquement les effets toxiques prises isolément, donc l’observation de multiples expositions est impossible. En outre les multi-expositions posent une difficulté de suivi par les études épidémiologiques.
    La réponse toxicologique a apporté est l’étude de cohorte, mais elle présente des couts exorbitants et ne peut étudier délicatement tous les effets.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 30 janvier 2021 09:15

    Le multiple-exposition est un problème important en santé environnemental parce qu’il est très complexe dans la perspective de l’évaluation de la gestion des risques. Le cas de la pollution pas exemple peut être considérer comme un multiple-exposition. En regardant les effets de la pollution sur la santé. La toxicologie pourrait apporter des réponses en jouant son rôle comme source d’information sur les risques potentiels. Elle est un élément important pour assurer la santé.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 4 février 2021 20:53

    En santé environnementale, les expositions à différents facteurs de risque sont souvent multiples. Les êtres humains peuvent être confrontés simultanément à des produits chimiques toxiques et majorités sont aussi des perturbateurs endocriniens. La multiplicité et le cumul des expositions favorisent la survenue des symptômes et des pathologies graves. La multi-exposition aux chimiques cancérigènes à des fortes doses est un défi majeur pour gérer le risque de la santé publique. Dans ce cas pour apporter une réponse, la toxicologie prendre en compte les différentes voies d’expositions à des substances chimiques dans l’environnement, comme exposition par ingestion, inhalation et cutané, les toxicologues ont utilisé plusieurs modèles, notamment physiologiques toxicocinétiques pour la recherche et développement de nouveaux médicaments. Ce sont des modèles biomathématiques qui permettant de décrire le devenir des substances chimiques (administration, distribution, métabolisme, excrétion, accumulation…) dans l’organisme humain. Ces modèles toxicologiques ont permis d’intégrer les multi-expositions provenant de plusieurs voies d’entrée dans l’organisme mais également d’évaluer les effets nocifs de ces multi-expositions dans tissus ou organes cibles, particulièrement l’endroit dont l’action toxique a lieu.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 8 février 2021 17:31

    sachant que l’homme est exposé a son environnement composé de plusieurs matrices qui peuvent être sources de polluants donc de maladies, il est important de comprendre quelle sont les sources de pollution et les facteurs qui ont un impact sanitaire sur l’homme, et toute ces données doivent être articuler pour mieux caractériser l’effet sanitaire a l’échelle individuel de population.
    le domaine de l’expologie utilise la méthode de biosurveillance dans les milieux naturelles ainsi que dans le corps humain ,suivi des technique de modélisation statistique pour déterminer notamment quels sont les combinaisons de facteurs possibles qui peuvent être a l’origine d’une maladie.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 26 octobre 2021 07:13

    Le multiple-exposition est à la fois très complexe et risqué dans la perspective de l’évaluation de la gestion des des risques. d’autant plus qu’il se révèle un problème considérable en santé environnemental. Le cas de la pollution pas exemple peut être considérer comme un multiple-exposition. Lorsqu’on tient compte des effets néfastes de la pollution sur la santé, on peut en déduire que la toxicologie pourrait apporter des réponses en jouant son rôle comme source d’information sur les risques potentiels pour garantir la santé des individus.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 26 octobre 2021 07:21

    Le multiple-exposition est à la fois très complexe et risqué dans la perspective de l’evaluation de la gestion des des risques. d’autant plus qu’il se revele un problème considerable en santé environnemental. Le cas de la pollution pas exemple peut être considérer comme un multiple-exposition. Lorsqu’on tient compte des effets nefastes de la pollution sur la santé, on peut en deduire que la toxicologie pourrait apporter des réponses en jouant son rôle comme source d’information sur les risques potentiels pour garantir la santé des individus.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 22 novembre 2021 16:13

    Le sujet des multi-expositions est un problème important en santé environnementale car l’homme n’est jamais exposé seulement à une seule et même substance toxique dans sa vie. L’exposition peut être différente : de manière chronique, aiguë, sur le long terme, etc. Cependant, il est compliqué pour les études toxicologiques de traiter les substances de manière complexe et peut seulement se faire en les isolant. Tout au long de sa vie, l’homme est exposé à différentes substances et de manières différentes.
    Les conditions expérimentales sont toujours plus simples que les expositions réelles humaines.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 30 novembre 2021 16:32

    Les multi-expositions sont un sujet important en santé-environnementale car on peut dire qu’elles correspondent aux situations de la vie "réelles" : un individu ou une population n’est jamais exposé qu’à un seul polluant au cours de sa vie.

    La toxicologie peut apporter quelques réponses à ces problématiques, bien qu’elles restent toutefois limitées. Il n’est en effet possible, pour l’heure, de prédire que les effets de substances isolées, ou alors d’interactions simples.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 30 décembre 2021 22:41

    Le sujet de multi-exposition est un problème important en sante environnementale parce que les études toxicologiques étudient des expositions simples et individuelle et il est très difficile de déterminer les effets d’un mélange complexe vu les interactions qui peuvent exister entre les différentes substances toxiques ( inhibition /cumulation ).
    Cela a un impact sur le processus de l’évaluation de l’exposition puisqu’il est difficile de repérer la source principale de l’exposition.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 8 janvier 21:32

    sachant que l’homme est exposé a son environnement composé de plusieurs matrices qui peuvent être sources de polluants donc de maladies, il est important de comprendre quelle sont les sources de pollution et les facteurs qui ont un impact sanitaire sur l’homme, et toute ces données doivent être articuler pour mieux caractériser l’effet sanitaire a l’échelle individuel de population. le domaine de l’expologie utilise la méthode de biosurveillance dans les milieux naturelles ainsi que dans le corps humain ,suivi des technique de modélisation statistique pour déterminer notamment quels sont les combinaisons de facteurs possibles qui peuvent être a l’origine d’une maladie.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 12 janvier 17:10

    Le sujet des multi-expositions est un problème important en santé environnementale puisqu’il est rare qu’un individu ou une population ne soit exposé qu’à une seule chose. Les sources d’exposition sont tellement nombreuses qu’il est nécessaire, pour protéger au mieux la santé humaine, de savoir quelles sont les conséquences dans le cadre d’expositions à plusieurs substances simultanément.

    La toxicologie peut agir en ce sens en rendant compte des interactions entre les substances et de leurs effets toxiques. Les recherches toxicologiques doivent être pensées pour évaluer les risques en ne considérant plus les substances isolément.

    Pour cela, la toxicologie propose par exemple le calcul de la quantité équivalente toxique. Cela représente la toxicité d’un ensemble de dioxines différentes ou de congénères proches des dioxines comme s’il s’agissait de la forme la plus toxique de la dioxine.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 15 janvier 11:58

    le sujet des multi-expositions est un problème important en santé environnementale, car on peut pas différencier les multiples effets des différents substances qui réagissent simultanément avec des modes d’action différents donnent des effets toxicologique distinctifs et spéciales selon des facteurs variés : mode d’action, l’organe cible, la substance xénobiotique ,la durée d’exposition

    de plus la multi-exposition peut générer des effets synérgique, ou antagonique ,ou inhibiteurs suite à l’interaction extra ou intra corporelle

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 16 janvier 14:33

    Parce que la problématique multi-expositions soulève également le sujet dévaluation de l’exposition tout au long de la vie et que des études épidémiologique ne peut pas vraiment maitriser et les études cohorte sont très couteuses et difficile à étudier avec précision. La toxicologie peut apporter une réponse car elle a toujours une simplification de la réalité. En matière de santé environnementale, il existe diffèrent types de classement des substances toxiques, en fonction de leur origine, de leurs usages ou encore de leurs propriétés toxiques. Il arrive également que l’on dispose de données toxicologiques sur une substance et l’ensemble des congénères appartenant à une même famille (c’est le cas par exemple des dioxines), ce qui permet alors d’étudier les risques d’une exposition cumulée à ces substances.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 23 janvier 15:59

    La toxicologie permet d’étudier les effets d’une substance prise isolément sur l’organisme, voire de 2 substances, conjointement. Or, la réalité aujourdhui correspond plutot à un contexte de multi-expositions, d’une part a des nombreuses molécules, d’autre part, par différentes voies, et malheureusement, rarement de manière linéaire, relativement éloignée de ce qui peut s’étudier en laboratoire.
    Les effets de ses substances peuvent simplement s’additionner, mais peuvent aussi être multipliés (les substances se potentialisent) ou bien s’annuler (plus rare).
    La toxicologie nous montre ici ses limites

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 28 janvier 13:30

    Étudier les risques d’une exposition cumulée à des substances et les interactions entre ces substances et leurs effets toxiques restent difficiles à étudier qui est un problème important en santé environnementale puisque c’est très difficile de terminer de la pollution dominante dans l’étude

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 30 janvier 17:47

    Le problème des multi-expositions est posée en santé environnementale car les disciplines qui interviennent pour évaluer le risque d’exposition à un polluant ou un danger ne traitent pas toutes les expositions multiples simultanément et si c’est le cas la difficulté s’installe.
    Prenant les études cohortes élaborées en épidémiologie dans un but d’évaluation du risque sanitaire. Ces dernières sont intéressantes prenant en compte le caractère prospectif ( c’est dire suivre les cas exposés/non exposés dans le temps) afin de déterminer la corrélation entre les facteurs de risque dont la population ciblée est en exposition et l’apparition d’une ou de plusieurs pathologies, ces dernières tentent de traiter le problème des multi-expositions mais cela s’avère difficile, car le suivi et l’observation de la population est longue dans le temps et couteuse, s’ajoutant à cela le problème de compliance à l’étude (les perdus de vue).
    En outre la toxicologie environnementale contribue à l’évaluation des risques par l’étude de l’impact des xénobiotiques sur les organismes vivants, chaque xénobiotique est étudié indépendamment, les multi-expositions ne peuvent pas être traiter en toxicologie.
    D’ailleurs certaines substances ont un effet cumulatif, ou potentialisant ou bien inhibiteur, et prendre en compte une multi-exposition en toxicologie relève d’une complexité évidente.
    De ce fait, le problème de la multi-exposition est toujours posé en santé environnementale, car les dommages sanitaires et environnementales sont le résultat d’une interconnectivité entre plusieurs expositions que la multidisciplinarité tente de révéler afin de gérer mieux !

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 4 février 00:01

    Les situations de multi-expositions sont critiques car elles indiquent une surexposition due au cumul de plusieurs polluants et nuisances environnementaux (pollution atmosphérique, pollution des sols, pollution de l’eau, bruit) rendant les populations exposées plus vulnérables.
    Pouvoir caractériser les multi-expositions et de meilleures connaissances de leurs effets pourraient permettre une meilleure évaluation des risques et des mesures et actions de prévention plus efficaces.
    A l’heure actuelle, la toxicologie n’est pas en mesure d’étudier les effets d’une multi-expositions et ne évaluer l’effet d’un composant pris individuellement.
    Or, il y a une nécessité de prendre en compte les effets combinés.
    Les individus sont exposés tout au long de leur vie il faudrait pourvoir prendre en compte les durées d’exposition, les fenêtres d’expositions, les risques liés aux effets combinés entre autre paramètres d’évaluation

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 7 février 11:55

    L’Homme est continuellement exposé à des mélanges de substances exogènes (produits chimiques, polluants) et c’est tellement rare qu’un individu ne soit exposé à une seule substance, cette multiplicité des expositions peut être à l’origine d’apparition de différentes pathologies grave
    De plus, les tests toxicologiques expérimentaux ne permettent pas d’étudier les effets de toutes les substances, de leurs combinaisons et aussi de contrôler toutes les voix d’expositions et les facteurs qui peuvent intervenir au moment de l’intoxication, il faut savoir aussi que la toxicité de ces substances peut être modifiée par l’exposition préalable, simultanée ou consécutive à une autre substance. Les effets peuvent s’amplifier ou au contraire se combattre, là on parle des effets (cumulatifs, synergique et antagoniste).
    En santé environnemental, la multi exposition pose un problème majeur dans la perspective d’évaluation des risques, c’est impossible d’évaluer le risque d’un mélange de substances pendant une très longue période, aussi les études épidémiologiques ne peut pas contrôler tous les individus pendant toute leur vie et prendre en compte tous les paramètres réels de leur mode de vie .

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 15 février 22:36

    multi expositions est l’exposition a un mélange de substance toxique qui provoquent des différentes pathologies grave et il constitue un problème important en santé environnementale car on ne peut pas évaluer les risques d’un mélanges de substance toxiques et il est très difficile de connaitre par des testes toxicologiques expérimentaux ou par des études épidémiologiques les effets de toutes ses substances et leur combinaison ,

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 19 février 23:53

    Le sujet de multi-exposition consiste un problème important en santé environnementale parce que les études toxicologiques étudient seulement les effets des expositions simples, elles servent à faciliter la réalité, et ça nous montre la limite de la toxicologie car il est quasiment impossible de traiter plusieurs substances toxiques en simultané en réalité, car cela va introduire plusieurs biais (leurs effets cumulatifs ainsi que leurs combinaisons, de même pour l’échelle d’étude temporelle qui reste difficile à définir pour bien cerner l’exposition à ses substances dites toxiques même pour les études épidémiologiques.

    Répondre à ce message

  • Expositions multiples 3 mars 19:58

    Le sujet des multi-expositions
    le sujet des multi-expositions est important en santé environnementale car, il soulève la question de la métrologie acoustique qui permet connaitre la manière de mesurer une multiexposition. comment évaluer la contribution de chacune des sources d’exposition au niveau global ; celui de l’évaluation de la réaction total.

    La toxicologie permet donc d’établir le niveau d’exposition des individus ou de groupes d’individus, définis selon certaines caractéristiques démographiques ou professionnelles par exemple. A ce niveau d’exposition et compte tenu des résultats toxicologiques et épidémiologiques (en fait tous les éléments ayant servi à établir la courbe de dose-effet, ainsi que toute autre information pertinente) il sera possible d’établir une probabilité de survenue de manifestations pathologiques, leur étendue, leur gravité, en fonction du niveau d’exposition qui a été déterminé. C’est cette probabilité, qui correspond à l’exposition réelle, qui constitue la mesure du risque.

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 16 août 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos