Valeur toxicologique de référence

L’ANSES rappelle les étapes principales pour élaborer une VTR :

-  recenser et analyser les données de toxicité disponibles, sur la base d‘études épidémiologiques et/ou expérimentales,
-  identifier le ou les organes cibles et l’effet critique,
-  identifier l’hypothèse de construction, à seuil ou sans seuil de dose, en fonction du mode d’action de la substance,
-  choisir une (ou plusieurs) étude clé de bonne qualité scientifique permettant généralement d’établir une relation dose-réponse (ou dose-effet),
-  définir une dose critique chez l’Homme ou l’animal à partir de cette étude, éventuellement dans le cas d’une dose critique obtenue chez l’animal, ajuster cette dose à l’Homme,
-  pour une VTR à seuil, appliquer des facteurs d’incertitude à cette dose critique de manière à dériver une VTR applicable à l’ensemble de la population,
-  pour une VTR sans seuil, réaliser une extrapolation linéaire à l’origine afin de déterminer un excès de risque unitaire.

Rappelez les étapes importante de la construction d’une VTR.

13 Messages de forum

  • Valeur toxicologique de référence 27 novembre 2020 15:27

    La construction du VTR passe par 4 étapes importantes :
    La première étape concerte la définition de la dose critique qui porte sur les sources disponibles et la réunion de tous les effets connus sur la santé humaine.
    La deuxième étape porte sur le mode d’action de la substance. Il renseigne sur la susceptibilité d’une substance a entrainé un effet critique. Selon le mode d’action, on établit ainsi la DNEL pour un effet sans seuil ou bien le DMEL pour les effets avec seuil de dose.
    La dernière étape concerne la sélection d’effet critique pour les mesures de seuil.

    Répondre à ce message

  • Valeur toxicologique de référence 4 décembre 2020 19:17

    Les étapes importants de la construction d’un VTR sont :
    Définir le contexte,
    Faire le point sur les critères de dangerosité c’est à dire choisir l’effet critique,
    Évaluer les connaissances du moment ce qui revient à choisir la dose critique.

    Répondre à ce message

  • Valeur toxicologique de référence 13 décembre 2020 15:52

    Les étapes importantes de la construction d’une VTR : Ce stigmate toxicologique, valeur toxicologique de référence, ou VTR. Indice permettant la qualification et/ou la quantification d’un risque pour la santé de l’être humaine. Par l’établissement d’une ficelle entre un degré hiérarchique d’exposition à une substance toxique. Les étapes cruciales d’un VTR sont chronologiquement : (1) recensement et analyse des données de toxicité déjà enregistrées. (2) identification des organes ciblées et l’effet critique. (3) identification aussi des hypothèses de départs, seuil de dose (en fonction de la molécule). (4) choix d’études clés de qualités scientifiques avancées. (5) définition de la dose chez l’échantillon (homme ou animal) de par l’étude de l’étape précédente, et l’ajuster. (6) application de facteurs d’incertitude à cette dose de manière à établir un VTR applicable, ou réalisation d’une extrapolation linéaire pour déterminer l’excès de risque ; selon le VTR est à seuil ou non.

    Répondre à ce message

  • Valeur toxicologique de référence 13 décembre 2020 22:28

    Les étapes importantes d’une VTR sont :
    1- définir la dose critique : on doit tenir compte de deux aspects. Les sources de recherche des doses critiques et la mise au point sur tous les effets connus sur la santé.
    2- déterminer le mode d’action de la substance. Il faut voir si la substance a un effet critique selon un mode d’action à seuil ou sans seuil de dose. Cela permet de choisir la méthode adaptée à la construction de la relation dose-réponse.
    3- utilisation de la DNEL (pour les effets qui surviennent au-delà d’un seuil de dose) et DMEL (pour les effets qui se manifestent quelque soit la dose).
    4- effet critique : on sélectionne l’effet principal.

    Répondre à ce message

  • Valeur toxicologique de référence 19 décembre 2020 01:48

    les étapes importante de la construction d’une VTR :

    >> recenser et analyser les données de toxicité disponibles, sur la base d‘études épidémiologiques et/ou expérimentales,
    >>identifier le ou les organes cibles et l’effet critique,
    >>identifier l’hypothèse de construction, à seuil ou sans seuil de dose, en fonction du mode d’action de la substance,
    >>choisir une (ou plusieurs) étude clé de bonne qualité scientifique permettant généralement d’établir une relation dose-réponse (ou dose-effet),
    >>définir une dose critique chez l’Homme ou l’animal à partir de cette étude, éventuellement dans le cas d’une dose critique obtenue chez l’animal, ajuster cette dose à l’Homme,
    >>pour une VTR à seuil, appliquer des facteurs d’incertitude à cette dose critique de manière à dériver une VTR applicable à l’ensemble de la population,
    >>pour une VTR sans seuil, réaliser une extrapolation linéaire à l’origine afin de déterminer un excès de risque unitaire.

    Répondre à ce message

  • Les étapes pour la construction d’une VTR sont :
    -  Recenser et analyser les données de toxicité disponibles, sur la base d‘études épidémiologiques et/ou expérimentales.
    -  Identifier le ou les organes cibles et l’effet critique.
    -  Identifier l’hypothèse de construction, à seuil ou sans seuil de dose, en fonction du mode d’action de la substance.
    -  Choisir une ou plusieurs étude clé de bonne qualité scientifique permettant généralement d’établir une relation dose-effet.
    -  Définir une dose critique chez l’Homme ou l’animal à partir de cette étude, éventuellement dans le cas d’une dose critique obtenue chez l’animal, ajuster cette dose à l’homme,
    -  Pour une VTR à seuil, appliquer des facteurs d’incertitude à cette dose critique de manière à dériver une VTR applicable à l’ensemble de la population.
    Pour une VTR sans seuil, réaliser une extrapolation linéaire à l’origine afin de déterminer un excès de risque unitaire
    u

    Répondre à ce message

  • Les données sont issues de différents organismes internationaux comme EPA, OMS, ATDSR. Elles sont référencées séparément avec les arguments expérimentaux ayant servi à les établir. Ainsi il est spécifié si les données expérimentales ont permis d’obtenir une NOAEL ou non et les facteurs d’incertitude appliqués pour obtenir la VTR ou RfD en anglais. Il est toujours précisé s’il s’agit de valeurs avec ou sans effet de seuil.

    Répondre à ce message

  • AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

    Répondre à ce message

  • - choix de l’effet critique ;
    - choix d’une étude de bonne qualité scientifique permettant généralement d’établir une
    relation dose – réponse parmi un ensemble d’études de bonne qualité ;
    - choix ou construction d’une dose critique à partir des doses expérimentales et/ou des
    données épidémiologiques ;
    - application de facteurs d’incertitude à la dose critique pour tenir compte des incertitudes
    pour les VTR à seuil,
    - réaliser une extrapolation linéaire à l’origine afin de déterminer un excès de risque unitaire
    pour les VTR sans seuil.

    Répondre à ce message

  • La valeur toxicologique de référence (VTR) est une méthode qui permet d’évaluer les risques d’une substance chimique nocif pour la santé. Cette méthode met en évidence les indices qui déterminent en santé environnementale le lien entre l’exposition de l’homme à une produit toxique et l’occurrence d’un effet nocif observé. La construction de cette valeur toxicologique s’appuie sur deux types d’effets qu’on peut considérer à partir d’un seuil de toxicité ou l’absence de seuil, c’est-à-dire : ceux qui surviennent au-delà d’un seuil de dose, notamment les effets non cancérigènes et ceux qui se manifestent quelque soit la dose, tels que les effets cancérigènes. En effet, elle est construite à partir des relations dose-réponse observée, puis est spécifique d’un effet, d’une porte d’entrée ainsi que d’une durée d’exposition. Mais d’une manière complète, la construction de VTR se décline en trois parties : le choix d’un effet critique ; la détermination d’une dose critique ; l’extrapolation à des niveaux de dose inférieurs à ceux observés dans les études considérant comme base à cette construction.

    Répondre à ce message

  • 1- identification de l’étude , sont généralement menés sur l’animal ayant le profil biologique le plus
    proche de l’homme..
    2-determination de l’effet critique et l’organe cible
    3- détermination de la dose critique/ : la dose qui conduit au premier effet néfaste
    3-poser l’hypothèse
    4- extrapolation de la dose critique d’une situation expérimentale a une situation humaine d’exposition.
    cependant l’extrapolation ne peut pas fournir une valeur de reference car les conditions ne sont pas les memes pour evaluation des risques sur une population d’etude,
    les incertitudes seront pris en compte soit en appliquant les facteurs d’incertitudes a la dose critique pour les efftes a dose pour les vtr sans seuil appliquer un modele mathematique.

    Répondre à ce message

  • Les étapes importantes d’une VTR sont :
    1- définir la dose critique : on doit tenir compte de deux aspects. Les sources de recherche des doses critiques et la mise au point sur tous les effets connus sur la santé.
    2- déterminer le mode d’action de la substance. Il faut voir si la substance a un effet critique selon un mode d’action à seuil ou sans seuil de dose. Cela permet de choisir la méthode adaptée à la construction de la relation dose-réponse.
    3- utilisation de la DNEL (pour les effets qui surviennent au-delà d’un seuil de dose) et DMEL (pour les effets qui se manifestent quelque soit la dose).
    4- effet critique : on sélectionne l’effet principal.

    Répondre à ce message

  • La première étape concerne la définition de la dose critique et deux aspects doivent être pris en compte : les sources disponibles pour rechercher les doses critiques quelque soit la forme et la mise au points sur tous les effets connus sur la santé humaine.
    Ensuite, il faut déterminer le mode d’action de la substance afin de choisir le scénario de construction de la relation dose-réponse.
    La troisième étape est l’établissement d’une DNEL ou DMEL en fonction du mode d’action.
    Et pour finir, il s’agit de sélectionner l’effet critique principal et de la DNEL, DMEL ou autre.

    Répondre à ce message

SPIP3  Mise à jour : le 7 décembre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos