VTR et facteurs correctifs

Les facteurs correctifs sont des valeurs établies par consensus, sur la base de règles établies collectivement, au regard des connaissances et des incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. Ainsi on applique un facteur correctif pour le passage des données expérimentales sur l’animal, à l’homme ; un autre facteur correctif pour la sensibilité intra-espèce ou pour rendre compte de la sensibilité accrue d’un organisme dans les premières années de la vie. Il convient de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un facteur calculé sur la base d’un travail expérimental, mais d’un choix d’experts qui peut donc être ajusté au regard de l’évolution des connaissances ou du degré de précaution que l’on veut appliquer. Il s’agit donc là aussi d’une question d’ordre politique, et de regard vis-à-vis du risque.

Qu’est-ce qu’un facteur correctif utilisé dans l’établissement des Valeurs toxicologiques de référence ? Comment sont-ils établis ? Comment expliquer par exemple que l’on applique couramment un facteur de conversion de 10 au titre du passage de l’animal à l’homme ?

28 Messages de forum

  • VTR et facteurs correctifs 27 novembre 2020 15:56

    Les facteurs correctifs sont utilisés pour ajuster les incertitudes pouvant avoir un impact sur un seuil d’exposition acceptable. Il peut s’appliquer sur les différences inter espèces, inter individuel ou sur la durée d’exposition, la relation dose-réponse et la qualité des données.
    Pour l’établissement du facteur correctif, il faut d’abord disposer de valeurs par défaut indépendantes du contexte ensuite des connaissances sur chaque substance et voies d’exposition.
    L’ajustement inter espèces est réalisé sur la base de leurs surfaces corporelles en tenant compte des effets toxiques dépendants du taux de métabolique. Cependant le VTR n’est pas une donnée scientifique car étant un paramètre de la gestion qui est du ressort du pouvoir public.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 13 décembre 2020 16:01

    Le Facteur correctif désigne, un coefficient d’inconstance, pris en compte pour transposer des dénouements expérimentaux d’un animal sur un être humain ; en tenant compte d’autres offices des constituants (exemple : âge, sexe). C’est aussi un facteur de simulation, une vertu de référence. L’ensemble de ces vertus ou valeurs, déterminent les seuils du risque de la manifestation d’effets toxiques (No Observable Adverse Effect Level, (NOAEL) = 2 x 0,001). Pour la transposition de ce dénouement d’un animal à un être humain, les facteurs correctifs, donne un facteur 100 et un facteur de conversion au titre du passage 10 "ES10" dit Experimental Safety.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 13 décembre 2020 23:40

    Les facteurs correctifs sont établis sur les incertitudes et les connaissances d’action des substances toxiques, ce sont des valeurs établies collectivement. Cependant, dans le cas d’une expérimentation inter espèces, on cherche à minimiser une exposition à un risque inacceptable. De ce fait, on applique un facteur de sécurité (seuil de risque minimal), souvent un facteur 10 (arbitrairement) pour voir la sensibilité des des individus sur la base de variabilité génétique ou de vulnérabilité (ne s’applique que s’il y a probabilité d’exposition).

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 19 décembre 2020 02:11

    Les facteurs correctifs sont utilisés comme des valeurs pour adapter les incertitudes et les connaissances d’action des substances toxiques, c’est des valeurs établies collectivement, applicable aussi dans le passage des données expérimentales sur l’animal à l’homme. Mais dans le cas d’une expérimentation inter espèces, on cherche à minimiser une exposition à un risque inacceptable, pour cela on applique un facteur de sécurité (seuil de risque minimal), souvent un facteur de conversion de 10 pour voir la sensibilité des individus sur la base de variabilité génétique ou de vulnérabilité.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 2 janvier 2021 10:05

    Un facteur correctif est une valeur sur laquelle les experts se sont mis collectivement d’accord et qui exprime les connaissances et les incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. On utilise cette valeur pour passer de l’expérimentation chez l’animal a celle chez l’homme. On peut appliquer un facteur de conversion de 10 pour le passage de l’animal a l’homme par exemple dans le cas des fongicides qui principalement inhibe la respiration des champignons mais il s’avère qu’ils ont des effets délétères su plusieurs cellules vivantes et non spécifiquement sur les champignons et même des effets observés sur les cellules humaines qu’on peut estime en utilisant de tel facteurs.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 2 janvier 2021 22:09

    Les facteurs correctifs sont établis sur les incertitudes et les connaissances d’action des substances toxiques, ce sont des valeurs établies collectivement. Ces facteurs correctifs sont d’abord des valeurs établies sur la base de règles établies collectivement, au regard des connaissances et des incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques.

    Quant à son application, l’on utilise un facteur correctif pour le passage des données expérimentales sur l’animal, à l’homme . Les résultats obtenus sont calculés sur la base d’un travail expérimental, mais d’un choix d’experts qui peut donc être modifié au regard de l’évolution des connaissances ou du degré de précaution que l’on veut appliquer.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 29 janvier 2021 19:57

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAA

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 29 janvier 2021 23:40

    Les facteurs correctifs sont des valeurs admises par consensus communes suivant le caractère incertain des mécanismes d’action des substances toxiques. Son application passe de l’animal à l’homme. Le choix porté sur la valeur est subjectif, il s’agit d’avis d’expert sur l’appréciation du risque.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 30 janvier 2021 09:38

    Un facteur correctif est considéré comme une valeur établie en fonction des principes commun. Ce qui est basé sur les relations dose-réponse observées. Il utilise les données expérimentales sur l’animal à l’homme.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 4 février 2021 23:45

    Un facteur correctif utilisé dans l’établissement des valeurs toxicologiques de référence, c’est d’abord le passage des données expérimentales sur l’animal à l’homme. Ce sont des indices établis globalement sous la forme de consensus, en fonction de règles collectives, via à des connaissances et de incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. Un facteur de conversion de 10 au passage de l’animal à l’homme peut s’expliquer pour tenir compte de la variabilité entre les individus, des études de toxicité à doses répétées de courte durée, il aussi appliqué dans le cas de toxicité sévère. Ensuite, c’est une variable qui peut appliquer si le seuil sans effet n’a pas été établi.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 5 février 2021 13:47

    un facteur correctif est une méthode qui sert a optimiser le choix et la détermination et construction des VTR, c’est un choix des experts établi par consensus et qui s’enrichit avec le retour d’expérience , car extrapoler une valeur expérimentale issu de l’expérimentation sur l’animal et l’emmener au contexte d’effet sanitaire sur l’homme nécessite des ajustements au regards de plusieurs paramètres qui sont appréciés par les experts.
    e facteur correctif ou facteur de conversion de 10 pour extrapoler l’impact d’une substance inhalé d’une espèce a l’autre s’explique par les différences physiologiques et biologiques des voix respiratoires d’où le choix de cette valeur d’ajustement.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 12 février 2021 00:24

    Les facteurs correctifs sont des valeurs établies par consensus, on applique un facteur pour le passage des données expérimentales sur l’animal, à l’homme ; un autre facteur pour rendre compte de la sensibilité accrue d’un organisme dans les premières années de la vie.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 26 octobre 2021 07:33

    Utilisés dans le passage des données expérimentales sur l’animal à l’homme, Les facteurs correctifs viennent en recours aux valeurs pour adapter les incertitudes et les connaissances d’action des substances toxiques Toutefois, dans le cas d’une expérimentation inter espèces, on cherche à minimiser une exposition à un risque inacceptable, pour cela on applique un facteur de sécurité, souvent un facteur de conversion de 10 pour voir la sensibilité des individus sur la base de variabilité génétique ou de vulnérabilité.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 22 novembre 2021 17:24

    Un facteur correctif prend en compte les incertitudes et les différentes variabilités sur les mécanismes d’action des substances toxiques. On distingue 5 catégories : les différences inter espèces, la variabilité inter individuelle, la durée d’exposition, la relation dose/réponse et la qualité des données.
    On applique couramment un facteur de conversion au titre du passage de l’animal à l’homme pour les différences inter espèces.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 30 décembre 2021 22:52

    Un facteur correctif est une valeur sur laquelle les experts se sont mis collectivement d’accord et qui exprime les connaissances et les incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. Ce facteur est applicable aussi dans le passage des données expérimentales sur l’animal à l’homme. Un facteur de conversion de 10 est souvent pris pour déterminer la sensibilité des individus sur la base de variabilité génétique ou de vulnérabilité.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 13 janvier 15:44

    Parfois l’établissement des valeurs toxicologiques de référence nécessite l’utilisation d’un facteur correctif. Les études animales permettent de recueillir des données toxicologiques et de les transposer à l’homme. A partir des données obtenues grâce à l’expérimentation animale, on peut extrapoler à l’homme tout en faisant attention à une marge d’erreur possible, donc en définissant un correctif. Cela permet de déterminer la concentration limite acceptable par l’organisme humain tout en tenant compte également de la variabilité humaine. Les facteurs correctifs permettent de corriger cela et de minimiser la probabilité de passer à côté d’une exposition entraînant un risque. Le facteur de sécurité ou d’incertitude est utilisé par les évaluateurs du risque pour calculer une dose de référence considérée comme sûre ou en dessous de laquelle un effet nocif est improbable. Cela consiste à appliquer un facteur 10 au seuil défini expérimentalement, puisqu’il s’agit d’une mesure que l’on considère comme peu arbitraire. L’utilisation d’un facteur correctif de 10 pour extrapoler l’impact de la substance permet un effet préventif. En effet, la variabilité interindividuelle fait que chaque individu est différent des autres. Le facteur 10 est alors attribué par défaut au facteur d’incertitude global. Parfois les facteurs correctifs sont utilisés pour rendre compte de la variabilité génétique comme par exemple la présence d’individus génotypiquement différents.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 15 janvier 12:03

    facteurs correctifs : des valeurs pour préserver la santé et ne pas dépasser les seuils d’exposition il s’agit de diminuer et mettre en place une seule correcte d’exposition sans la moindre cas d’incertitude . appliqués vus la différences entre les espèces animale et humain, ainsi les variabilités entre les individus.
    ils sont établis pour préserver la sécurité sanitaire des personnes, via ajustement des valeurs , des informations spécifiques à chaque substance ou voie d’exposition.la valeur usuelle pour la variabilité inter individuelle est de 10 : passage de l’animal à l’homme

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 16 janvier 14:20

    Les facteurs correctifs sont des valeurs établies par consensus entre les experts, sur la base de règles établies collectivement, au regard des connaissances et des incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. Cependant, dans le cas d’une expérimentation inter espèces, nous cherchons à minimiser une exposition à un risque inacceptable. Du coup, nous appliquons un facteur de sécurité, souvent un facteur 10 pour voir la sensibilité des individus sur la base de variabilité génétique ou de vulnérabilité.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 16 janvier 14:22

    Les facteurs correctifs sont des valeurs établies par consensus entre les experts, sur la base de règles établies collectivement, au regard des connaissances et des incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. Cependant, dans le cas d’une expérimentation inter espèces, nous cherchons à minimiser une exposition à un risque inacceptable. Du coup, nous appliquons un facteur de sécurité, souvent un facteur 10 pour voir la sensibilité des individus sur la base de variabilité génétique ou de vulnérabilité.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 23 janvier 16:11

    Le facteur correctif est une manière d’extrapoler les résultats, souvent obtenus en laboratoire, à la situation étudiée, dans le but d’assurer la sécurité de la santé humaine, compte tenu des incertitudes concernant les mécanismes d’action des substances toxiques.
    Les études sont réalisées le plus souvent sur l’animal, il sera possible ensuite d’ajuster les résultats selon de nombreux paramètres : humain, population générale ou travailleur, voie d’exposition utilisée lors de l’étude versus celle dans la réalité etc etc…
    Le facteur de conversion de 10 a été choisi de manière arbitraire, dans une logique de « minimisation » du risque.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 27 janvier 23:25

    Les facteurs correctifs sont des valeurs établies en consensus entres les experts sur les incertitudes et les connaissances d’action des substances toxiques, ils sont appliqués pour extrapoler les résultats obtenus par l’expérimentation animal, à l’être humain en tenant compte a des facteurs comme l’âge, le sexe, état nutritionnel, maladies existantes.
    Les résultats obtenus sont dépendus les choix des experts et ne sont des calculs basés sur l’expérimentation animal.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 28 janvier 21:27

    Un facteur correctif utilisé dans l’établissement des Valeurs toxicologiques de référence est appliqué pour le passage des données expérimentales sur l’animal à l’homme et nous avons aussi un autre facteur correctif pour la sensibilité entre les espèces. Appliquer couramment un facteur de conversion de 10 au titre du passage de l’animal à l’homme puisqu’il ne s’agit pas d’un facteur calculé sur la base d’un travail expérimental, mais d’un choix d’experts qui peut être ajusté en fonction du degré de précaution que l’on veut appliquer.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 30 janvier 03:39

    Un facteur correctif est introduit pour tenir compte des incertitudes qui pouvaient avoir un impact sur l’établissement des seuils d’exposition “acceptables”.
    Il s’agit de facteurs d’ajustement, afin d’extrapoler des doses inter espèces (animal-Homme), ou bien de la variabilité individuelle.
    Ces facteurs sont établis par défauts de la part de l’OMS et non pas calculés, et le facteur de conversion de 10 au titre de passage de l’animal à l’homme est choisi par défaut pour plus de sécurité vis-à-vis du risque.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 30 janvier 17:58

    Un facteur correctif permet de prendre en considération les incertitudes qui pèsent sur l’établissement de VTR,

    Dans le cas de transposition d’une situation expérimentale à l’exposition d’une population, lors de l’élaboration des DNEL/DMEL, des facteurs d’incertitudes sont appliqués pour l’obtention d’un DNEL relatifs :
    - aux différences d’absorption animal/homme
    - à l’ajustement de la voie d’exposition
    - à l’ajustement des conditions d’expositions (expérimentale/homme)
    - à l’ajustement des volumes respiratoires

    A cela s’ajoutent l’application de facteurs d’ajustements dans un but de préservation de la santé humaine : différences inter-espèces, variabilité inter-individuelle, durée d’exposition, relation dose-réponse, qualité des données.

    La recherche d’amélioration d’application de ces facteurs de sécurité s’appliquant à la transposition animal/Homme, a mené des chercheurs, sur la base de facteurs variables inter-espèces, à proposer de séparer toxicocinétiques et toxicodynamique. Ce qui a conduit l’OMS à proposer l’attribution de la valeur par défaut de 10 à chacune de ces composantes, en l’absence de données spécifiques.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 31 janvier 18:37

    se sont des valeurs établies par des différents experts sur les incertitudes et les connaissances des substances toxiques ils sont appliqués dans le passage des données expérimentales sur l’animal a l’homme .

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 20 février 02:06

    Un facteur correctif est utilisé sur la base de connaissances des scientifiques par rapport aux incertitudes de l’étude menée, c’est eux qui décident comment ils veulent l’appliquer pour garder des seuils d’exposition acceptables.

    Répondre à ce message

  • Les facteurs correctifs sont des valeurs établies par consensus, sur la base de règles établies collectivement, au regard des connaissances et des incertitudes sur les mécanismes d’action des substances toxiques. Ainsi on applique un facteur correctif pour le passage des données expérimentales sur l’animal, à l’homme ; un autre facteur correctif pour la sensibilité intra-espèce ou pour rendre compte de la sensibilité accrue d’un organisme dans les premières années de la vie. Il convient de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un facteur calculé sur la base d’un travail expérimental, mais d’un choix d’experts qui peut donc être ajusté au regard de l’évolution des connaissances ou du degré de précaution que l’on veut appliquer. Il s’agit donc là aussi d’une question d’ordre politique, et de regard vis-à-vis du risque.

    Répondre à ce message

  • VTR et facteurs correctifs 29 octobre 17:09

    ils permettent de corriger les incertitudes

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 27 novembre 2022 | Chartes | Mentions légales | A propos