le développement durable dans la science économique

L’émergence du terme de développement durable a été accompagnée en science économique par différents courants de pensée. La référence simultanée à des modèles économiques qui se sont succédé dans le temps rappelle avec force que la formulation du concept du développement durable est un compromis entre différents points de vue, dont les trois plus courants sont :

-  l’économie du marché efficient : les problèmes environnementaux peuvent être résolus par le progrès technique dans un contexte de marchés concurrentiels. Tout problème lié au milieu naturel, comme l’épuisement des ressources naturelles et les déchets, modifie à terme les prix relatifs formés sur les marchés. Ce signal de prix incite les acteurs économiques à modifier leur comportement. Les producteurs adoptent de nouvelles technologies ; les consommateurs modifient leurs achats en fonction du changement des prix relatifs. La conséquence pour la politique économique est simple : face aux problèmes liés à la dégradation de l’environnement, il suffit de faire confiance au marché ;

-  l’économie de l’environnement : les problèmes environnementaux peuvent, certes, être résolus par le marché, mais il convient d’apporter des correctifs à son fonctionnement. Ce point de vue s’inscrit dans la même logique que la précédente, mais admet des défaillances du marché qu’il faut corriger. Le milieu naturel est considéré comme externe au fonctionnement des marchés. Afin de l’aborder dans l’optique économique, l’État doit intervenir d’une manière incitative. La conséquence pour la politique économique consiste en la promotion d’instruments conformes aux marchés, comme les taxes environnementales, les subventions et des droits de propriété dans de nouveaux domaines environnementaux comme la flore et la faune. C’est ce que nous verrons en priorité tout au long de notre raisonnement ;

-  l’économie écologique : l’environnement a rang de priorité et détermine les activités économiques. La science économique doit intégrer des contraintes naturelles dans son raisonnement. Le fonctionnement des marchés est considéré comme externe au milieu naturel et apparaît comme socialement construit. Au lieu de réduire la complexité économique à des modèles de causalité simple, il faut promouvoir la compréhension de cette complexité en abordant les problèmes environnementaux à plusieurs dimensions. La conséquence pour la politique économique est de miser sur une combinaison de plusieurs instruments afin de donner corps à une stratégie globale. La référence à des mesures statistiques de croissance économique doit être remplacée par des indicateurs de développement durable.

Ces différentes étapes montrent le potentiel de conflits inhérent au concept du développement durable. Ces conflits sont forcement portés sur la place publique et influencent le débat politique.

5 Messages de forum

  • Bonjour professeur, en quoi le marché peut résoudre les problèmes liés à la dégradation de l’environnement (rôle des différents acteurs : les consommateurs, les producteurs, les acteurs de léconomie efficace dont on parle) pouvez vous nous donnez uhn exemple ?
    Par ailleurs est ce que l’économie de l’environnment n’englobe pas l’économie écologique ? sinon expliquez moi d’avantage le concept de l’économie de l’environnement. Merci

    Répondre à ce message

    • le développement durable dans la science économique 1er mars 2013 11:28, par Laurent Dalmas

      Il est plus facile de poser un message par question ! Merci d’en tenir compte pour les prochaines pages.

      "- en quoi le marché peut résoudre les problèmes liés à la dégradation de l’environnement (rôle des différents acteurs : les consommateurs, les producteurs, les acteurs de l’économie efficace dont on parle) pouvez vous nous donnez un exemple ?"

      cela va venir dans les pages suivantes !

      "-Par ailleurs est ce que l’économie de l’environnement n’englobe pas l’économie écologique ?"

      Non, justement, on peut même dire que les deux s’opposent bien souvent (voir la page : « les problèmes environnementaux peuvent, certes, être résolus par le marché, mais il convient d’apporter des correctifs à son fonctionnement » pour l’économie de l’environnement, « l’environnement a rang de priorité et détermine les activités économiques. Le fonctionnement des marchés est considéré comme externe au milieu naturel et apparaît comme socialement construit » pour l’économie écologique !)

      "-sinon expliquez moi d’avantage le concept de l’économie de l’environnement".

      Tout ce que vous avez à savoir dans le cadre de ce module va apparaître dans les parties suivantes (la question des externalités négatives est centrale à l’analyse) ! Reposez-moi la question après leur lecture si cela ne vous apparaît toujours pas clair.

      Répondre à ce message

  • bonjour,
    dans le cadre du courant de l’economie environnementale, s’il est clair que les ajustements au sein de l’economie peuvent palier à limiter les problèmes environnementaux, il n’est en revanche pas forcément clair comment le marché peut résoudre les problèmes environnementaux. Dans le premier cas les mesures preventives, principes de precautions ou de manière plus politiques les cautions environnementales des marchés sont déjà intégrées comme contribution générale. Le marché et la demande semblent toutefois aller dans une dimension peu empathique avec les problèmes environnementaux. vous-serait-il possible d’illustrer comment le marché résout-il les problèmes environnementaux ? merci

    Répondre à ce message

    • le développement durable dans la science économique 1er avril 2014 15:36, par Laurent Dalmas

      Votre question n’est pas toujours très claire. Par contre, il me semble que la lecture du cours dans sa totalité va vous fournir des illustrations où le marché peut résoudre des problèmes environnementaux, notamment des marchés ad hoc, ceux des droits à polluer par exemple. Dans le même ordre d’idée, le marché (qui ne prendrait pas en compte les effets externes) peut concourir à l’aggravation de la pollution, mais également la réduire si, justement, il prend en compte ses effets externes (en les internalisant par exemple au moyen d’une taxe).

      Répondre à ce message

Poser une question

Plan du cours

SPIP3  Mise à jour : le 23 avril 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos