Le temps de renouvellement de l’eau

L’eau se déplace sans cesse entre les différents réservoirs de la planète. Ces déplacements font de l’eau une ressource naturelle renouvelable. Cependant, toute l’eau ne participe pas en permanence au cycle de l’eau. Certaines molécules d’eau peuvent rester plus ou moins longtemps dans un réservoir. Le temps passé dans un réservoir est appelé temps de résidence. Le temps de résidence dépend de la rapidité des transferts, plus les transferts sont rapides moins les temps de résidence des molécules d’eau sont longs et inversement. Les vitesses de transferts varient selon la nature du réservoir.

Pour les océans le temps de résidence est approximativement de 2500 années.
Dans l’atmosphère, l’eau réside environ une huitaine de jours.
Pour les rivières, il s’agit d’un transfert qui dure entre 15 à 20 jours.
Enfin, les eaux souterraines témoignent de temps de résidence les plus variables qui peuvent aller de quelques jours à quelques semaines pour le réseau karstique et jusqu’à plusieurs milliers d’années pour les nappes plus profondes (30 000 ans pour la nappe des sables de l’Albien, à quelques centaines de mètres dans le sous-sol de Paris).

Le déplacement de l’eau dépend de plusieurs variables :
- Le temps de transfert des eaux souterraines et la zone de recharge ;
- La vitesse de transfert de l’eau dépend du milieu souterrain mais aussi des éléments qui la compose (la connaissance de cette vitesse permet de connaître la zone de recharge principale de la nappe) ;
- le temps de renouvellement de l’aquifère et la protection contre la surexploitation ;

Il est important de connaître le temps de renouvellement de l’eau afin de s’assurer que l’exploitation de l’eau ne conduit pas la ressource à être exposée à une baisse de niveau et par conséquent à une vulnérabilité.

1 Message

Poser une question

info portfolio

GIF - 39.7 ko
SPIP3  Mise à jour : le 20 novembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos