Quelques références bibliographiques pour ceux qui veulent aller plus loin

Pour ce cours j’ai utilisé plusieurs ouvrages, de manière très inégale. Certains sont centraux, avec transposition de concepts et approches, d’autres m’ont fourni une inspiration plus générale.

Norbert Elias : La Dynamique de l’Occident, traduction du tome II des Processus de civilisation, m’a fourni le squelette conceptuel et différents exemples, comme la lutte pour le monopole.
Hannah Arendt : The Human Condition, où j’ai puisé l’inspiration sur la constitution des espaces privé et public et leurs évolutions.
Karl Polanyi : The Great Transformation, apporte aussi, au travers d’une contre-histoire de l’économie, à partir du XVIème siècle, jusqu’au grand crash de 1929, d’autres exemples de contributions aux transitions.
Emmanuel Todd : Où en sommes-nous ?, aborde les relations entre fonds anthropologiques (structures des familles), la religion et les conséquences sur l’alphabétisation et la sécularisation.
Max Weber : L’éthique protestante et l’esprit du Capitalisme, expose les conceptions protestantes comme contributrices aux valeurs qui ont permis la montée du capitalisme, le protestantisme ayant instauré des nouvelles façons d’être dans au cours de notre existence terrestre et non, comme dans le catholicisme où l’abstinence et le dénuement seraient récompensés dans un après-la-mort hypothétique.
Charles Taylor : A Secular Age, expose une perspective plutôt psychologique du phénomène de sécularisation, la transformation des mentalités, comme fermeture sur soi et de perte d’accès à des relations « enchantés » au Monde.
D’autres ouvrages ont eu une influence sur ma manière de comprendre et de formuler les éléments de ce cours, nous pourrions en parler lors des regroupements.

Poser une question

Plan du cours

SPIP3  Mise à jour : le 9 décembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos